Ce qui vient de se produire en Hollande n’est pas sans rappeler la position de la justice américaine qui autorise les sectes sous prétexte de liberté religieuse. D’autant que, là aussi, ce sont les enfants qui sont visés.

Une cour hollandaise vient d’autoriser la création d’un parti politique dont les buts affichés sont nettement pédophiles, estimant que, « dans une démocratie, celui-ci a le droit d’exister au même titre que n’importe quelle formation ».

Ainsi, le Parti pour l’amour fraternel, la liberté et la diversité (PNVD), lancé au mois de mai avec, pour principaux axes de campagne, l’abaissement de l’âge du consentement à un acte sexuel de 16 à 12 ans, la légalisation de la pornographie infantile et celle des relations sexuelles avec les animaux, vient d’être autorisé.

Selon un arrêt édicté à La Haye, la justice estime que les seules limites possibles à la liberté d’expression concernent les désordres à l’ordre public (visant peut-être ainsi certaines manifestations ou certaines grèves) et que la création du PNVD, elle, par contre, ne les remet aucunement en cause !

Ce n’est pas parce que ce pays est réputé pour la liberté de ses moeurs, de la libéralisation des drogues douces au mariage homosexuel, qu’il doit se mettre à faire sauter n’importe quel tabou. C’est, fort heureusement, ce que considère 82 % de la population qui juge, dans un sondage, que ce parti doit purement et simplement être interdit.

Magali Jauffret

http://www.humanite.fr/2006-07-20_In...arti-pedophile