Elle est dans le top 50 mondial

Selon une étude dévoilée mardi par le cabinet d’études britannique Mercer, Alger arrive en 40e position des villes les plus chères du monde en 2009. En 2008, elle était à la 57e et en 2007 à la 50e. L’étude prend en compte plusieurs critères, entre autres le coût du logement, de la nourriture et des transports.

Dans le top 50 publié sur les colonnes du quotidien anglais The Guardian, Alger est la troisième ville arabe la plus chère du monde : elle est devancée par les deux villes des Émirats arabes unis Dubaï et Abou Dhabi, qui arrivent respectivement aux 20e et 26e places. Au niveau africain, Alger est en 5e position derrière Douala (Cameroun) 27e, Lagos (Nigeria) 32e, Abidjan (Côte d’Ivoire) et Dakar (Sénégal) 34e.

On remarquera que dans ce top 50, notre capitale est la seule ville du Maghreb qui a été “mentionnée”. Pour le classement mondial, Tokyo arrive en 1re place devançant une autre ville japonaise, Osaka, et en troisième position arrive Moscou qui était 1re en 2008. Sur les 50 villes citées, il y a 5 villes chinoises et Paris occupe la 13e place. Précisons que Mercer emploie plus de 15 000 employés au service de clients dans plus de 180 villes et 42 pays.

Liberte
__________________