Selon statistique Canada, un tiers des maghrbins sont au chmage
Les Algriens nont pas trouv leldorado au Qubec

Ils sont bards de diplmes dans des domaines en forte demande.

Ils ont t slectionns par le Qubec pour leur scolarit suprieure, pour leur connaissance du franais, pour leur indice de fertilit lev et la liste est longue.

Mais ils sont sans emploi : ce sont les immigrants venant dAfrique du Nord (Algrie, Maroc, Tunisie et une moindre mesure Libye, Egypte et Soudan).

Leur tort ?

Avoir cd au marketing humain du Qubec en pleine crise dmographique et tre issus de pays qui ne savent pas retenir leurs matires grises.

Statistique Canada (lONS local) qui sest pench sur le chmage chez cette catgorie de la population a publi, mercredi dernier, les rsultats de la premire enqute du genre.

Celle-ci na fait que confirmer le sentiment gnral que le Qubec ne fait qucrmer les ressources humaines des pays du Maghreb sans les utiliser bon escient ou tout juste pour combler les postes de travail que snobent les Qubcois de souche.

Ainsi, au moment o la province francophone connat un taux de chmage de 6,3%, celui-ci grimpe 27,9% chez les Maghrbins qui se sont installs entre 2001 et 2006, soit un taux suprieur un peu plus de quatre fois celui des Qubcois de souche.

Ceux qui sy sont installs entre 1996 et 2001 connaissent un taux de chmage de 18% 3 fois suprieur que chez les pure laine .

Lenqute ne dit pas quels emplois occupent ceux qui sont considrs travailleurs .

Pour Hassane Serraji, co-diteur du magazine Russir Ici , cette situation sexplique par le fait que limmigration maghrbine est trs rcente et les Maghrbins nont pas encore tiss des rseaux qui leur permettent de trouver les emplois non affichs .

Pour lui, le 11 septembre est aussi prendre en compte mais nexplique pas tout.

De son ct, Lamine Foura, journaliste animateur la radio et la tlvision, estime que les structures daccueil des nouveaux arrivants au Qubec sont aux antipodes des critres de slection .

Les Maghrbins universitaires nont pas besoin de cours de francisation.

On continue appliquer ces derniers des mthodes qui ont t penses une autre poque pour les rfugis , continue-t-il.

Largument religieux

Les bonnes volonts qubcoises, limage dun chroniqueur dun quotidien gratuit, demandent aux nouveaux arrivants de prendre leur mal en patience : vers 2011, les baby-boomers vont partir la retraite et l les portes de lemploi vont forcment souvrir !

Entre temps, ce sont les centres dappel qui restent les recruteurs numros un !

Il nest pas rare, pour ne pas dire commun, de trouver toute une section dingnieurs de luniversit de Bab Ezzouar dans un centre dappel apprendre aux clients des fournisseurs daccs internet qubcois trouver le bouton Dmarrer de windows.

Ils sont conforts longueur de journe des clients qui en ont assez de ces immigrants qui ne parlent pas franais (comprendre franais qubcois).

Dautres prfrent tenter leur chance dans dautres provinces canadiennes. Walid M., un ex-ingnieur de Sonatrach, a pass 5 annes Montral dont 3 lcole polytechnique pour refaire son baccalaurat (lquivalent dune licence) en mcanique.

Ne trouvant pas de travail au Qubec et aprs plusieurs petits boulots dans les centres dappel, il a pli bagage avec sa femme et ses deux garons dont le plus jeune avait deux semaines, pour la province de lAlberta.

A Calgary, il affirme avoir trouv un travail dans son domaine aprs deux mois.
Moins chanceux, Malik B. tait comptable Alger dans une entreprise publique.
Arriv Montral, il y a deux ans, il a repris ses tudes mais vient de les abandonner.
Il fait partie de ceux quon appelle BS (les bnficiaires de laide sociale).

Les adeptes de la thorie du complot affirment que ces statistiques vont apporter de leau au moulin de ceux qui pensent que les immigrants maghrbins ne peuvent pas sintgrer la socit qubcoise parce quils sont tout simplement musulmans.

Tout ceci pour justifier un frein limmigration maghrbine.

El-Watan
Samir Ben Djafar