Page 1 sur 6 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 51

Discussion: - Aveux de Fadela Amara : le Crif la parraine ainsi que NPNS

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut - Aveux de Fadela Amara : le Crif la parraine ainsi que NPNS


  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Fadela Hmara,la kabyle au service du sionisme.
    Parlant de ni ****,ni soumise,elle fait tout le contraire,elle fait bien la ****,et la soumise

  3. #3
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Fadela Amara : lâcheté, opportunisme et soumission...

    http://www.youtube.com/watch?v=-kYxam21EtQ

    Fadela amara et la soumission extrême...

    http://www.youtube.com/watch?v=LbgU_...eature=related

    Fadela Amara et L'Antisémitisme

    http://www.youtube.com/watch?v=IcKtk...eature=related

    Fadela Amara insulte un habitant du quartier de la monnaie

    http://www.youtube.com/watch?v=BJ2r9...eature=related
    Dernière modification par kredence ; 25/07/2009 à 20h48.

  4. #4
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Tariq ramadan explose fadela amara !!! -


  5. #5
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut La fidélité inconditionnelle de Fadela Amara à Nicolas Sarkozy

    La fidélité inconditionnelle de Fadela Amara à Nicolas Sarkozy
    Posté le 17 mai 2009,

    Cécile Amar, du Journal du Dimanche, va prochainement sortir un livre sur la Secrétaire d’Etat chargée de la politique de la Ville :

    «Fadela Amara, le destin d’une femme».

    Elle y raconte comment N. Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, serait intervenu pour que le frère aîné de Fadela Amara obtienne un titre de séjour alors qu’il était incarcéré pour avoir braqué et tué un bijoutier.

    Ce livre aborde «une difficile affaire de famille – qui a été une épreuve terrible pour elle – ». C’est l’histoire d’un couple de bijoutiers qui se fait braquer en février 1984 chez lui à Joze, dans le Puy-de-Dôme, par trois hommes armés et masqués, suivi de l’assassinat d’André Baster, le propriétaire… L’assassin n’est autre «qu’Hassein Amara, 23 ans, le frère aîné de Fadela».

    Cécile Amar écrit : «Ce drame ruine Fadela, qui se démène, emprunte à qui elle peut pour régler les frais d’avocat. Elle se bat, toute seule, sans rien dire, pour son frère, ou plutôt pour ses parents. Et craque parfois.» Son frère sera condamné à 16 ans de prison, mais pendant son incarcération, sa carte de séjour arrive à son terme… Alors, Fadela Amara va tout faire pour lui obtenir un titre de séjour.

    C’est là que, toujours d’après Cécile Amar, N. Sarkozy entre en scène… Il devient ministre de l’Intérieur. Et on pense qu’il est intervenu… «Je ne sais pas si Sarko a donné des ordres, mais mon frère a eu enfin ses papiers».

    On peut donc se demander si ce n’est pas pour cette raison, que la secrétaire d’Etat à la Ville, qui adhérait au Parti Socialiste jusqu’en 2007, ne manque pas de défendre avec véhémence le Président lorsqu’il est attaqué ! (Source)

    http://www.purepeople.com/article/fa...nsait_a31062/1

  6. #6
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Fadela Amara : des liens avec Nicolas Sarkozy... plus forts qu'on le pensait ?

    Le 20 mai prochain sortira en librairie l'ouvrage Fadela Amara, le destin d'une femme, écrit par Cécile Amar, journaliste au Journal du dimanche, qui a décidé de lever le voile sur la secrétaire d'Etat à la Politique de la Ville, en fouillant dans son passé afin de retracer au plus près son parcours.

    L'Express nous révèle aujourd'hui des passages exclusifs de cette biographie approfondie, à commencer par le récit de son ascension - non sans écarter les gêneurs - au rang de présidente du mouvement féministe Ni putes Ni soumises, fondé en 2003 suite au succès de l'opération la Marche des femmes des quartiers pour l'égalité et contre les ghettos.

    Outre cette période, qui révèle une Fadela Amara radicale et détonnante, une difficile affaire de famille - qui a été une épreuve terrible pour elle - est révélée dans ce livre.

    Le 14 février 1984, le bijoutier André Baster et sa femme Marie-Louise rentrent chez eux, à Joze, une commune située dans le Puy-de-Dôme, et se font braquer par trois hommes cagoulés et armés. Quelques instants plus tard, le propriétaire de la maison est assassiné par un coup de feu. Le cambrioleur qui a tiré n'est autre que Hassein Amara, 23 ans, le frère aîné de Fadela.

    S'en suivent alors des années de combat, afin que cet homme, arrêté sept ans plus tard, soit défendu comme il en a le droit. Cécile Amar raconte : "Ce drame ruine Fadela, qui se démène, emprunte à qui elle peut pour régler les frais d'avocat. Elle se bat, toute seule, sans rien dire, pour son frère, ou plutôt pour ses parents. Et craque parfois."

    Le 11 octobre 1995, Hassein Amara est condamné à seize ans de prison. Durant son incarcération, sa carte de séjour arrive à expiration, commence alors une nouvelle quête pour Fadela : réussir à lui obtenir un titre de séjour.

    Après de nombreux découragements, lorsque Nicolas Sarkozy accède au poste de ministre de l'Intérieur, le soulagement arrive. "Je ne sais pas si Sarko a donné des ordres, mais mon frère a eu enfin ses papiers" dit-elle.

    Est-ce pour ça que la secrétaire d'Etat à la Ville, encartée au Parti Socialiste jusqu'en 2007, défend bec et ongles et tempère les propos parfois désobligeants qu'elle entend sur le président de la République ? Sûrement.

    Les liens entre le chef de l'Etat et Fadela Amara seraient-ils, grâce à cet épisode qui a terminé un long combat, un peu plus étroits que nous le pensions ? "Tu ne sais pas ce qu'il a fait pour mon frère", dit-elle parfois. Ne jugeons pas, car c'est vrai, nous ne savons pas.

    Laureline Reygner

    http://www.purepeople.com/article/fa...nsait_a31062/1

  7. #7
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut En fait, Fadela Amara n'est pas stupide : elle est ignoble

    En fait, Fadela Amara n'est pas stupide : elle est ignoble

    Oui, définitivement, Fadelamara vient de verser dans l'ignominie avec son interview du Parisien. Non seulement elle n'a pas moufté pendant ces quatre derniers jours où c'était plus que le moment de l'ouvrir ; non seulement elle n'a pas proféré un mot pendant les émeutes, alors que c'est, ou en tout cas ça devrait, être son rôle ; mais quand elle se décide à l'ouvrir, c'est pour lécher langoureusement la police, et soutenir le gouvernement de charognards qui lui a réservé rien que pour elle son strapontin ridicule dont on comprend enfin à quoi il sert : justifier l'injustifiable, excuser l'inexcusable.

    Fadelamara n'a aucune excuse, aucune circonstance atténuante : après avoir utilisé pendant des années Ni Putes Ni Soumises comme marchepied pour sa carrière de caution reubeu, elle a tourné le dos à ces banlieues qu'elle prétendait représenter en intégrant les rangs de la Réaction "décomplexée" qui porte sa haine des pauvres en bandoulière, et surtout quand ils sont bronzés. On pouvait au début penser que c'était de la naïveté ; il apparaît à présent de façon éclatante que ce n'était, et depuis le début, que du cynisme, et du plus sordide.

    Comment, mais comment ne pas s'étouffer de dégoût quand elle déclare :

    "Ce qui s'est passé à Villiers-le-Bel, après la mort dramatique des deux adolescents, relève d'abord de l'ordre public et non pas de la politique de la ville. Il fallait d'abord, comme François Fillon et Michèle Alliot-Marie l'ont fait, rétablir l'ordre, opposer la fermeté au désordre, à la violence, saluer le travail des policiers."

    Oui, "d'abord de l'ordre public et non pas de la politique de la ville." Que régulièrement éclatent des troubles violents dans les quartiers de la relégation sociale, et jamais dans les centre-ville, n'a rien, mais alors rien à voir avec du quelconque "social". Parquer des populations entières en les livrant à la double violence du chômage de masse et de la répression policière, c'est avant tout un problème de bleu marine, mais en aucun cas une honte pour cette "République" dans laquelle Fadelamara trouve si commode de se draper. Et pour ceux qui n'auraient pas compris, Fadélamara d'enfoncer encore un peu plus le clou du déni et du mensonge :

    "Ce qui s'est passé, ce n'est pas une crise sociale. On est dans la violence urbaine, anarchique, portée par une minorité qui jette l'opprobre sur la majorité.(...) Évidemment, on entend l'exclusion, le malaise social, mais ce n'est pas parce qu'on est pauvre, exclu, discriminé, que l'on peut saccager. Ceux qui disent cela sont irresponsables."

    Mais qui dit ça ? Où, mais où donc, ailleurs que dans les fantasmes de la droite sécuritaire et de ses sycophantes les plus rampants entend-on qu'on "peut saccager", "parce qu'on est pauvre" ? Personne ne tient ce genre de discours, mais il est visiblement très important pour Fadélamara de créer une confusion entre ce qui explique et ce qui excuse ; invalider le pourquoi ?, c'est évacuer les vraies questions, ce qui permet de prétendre toute honte bue que "Ce qui s'est passé, ce n'est pas une crise sociale"...

    Alors que si. Précisément : C'EST une crise sociale. Et qui dure depuis quoi ? 20 ? 30 ans ? Parce qu'à force de vouloir chasser les smicards et les chômeurs hors des centre-villes qu'on transforme en vitrines commerciales, pendant que là-bas l'horizon se borne à une architecture de l'aliénation ; parce qu'à force de traiter des gens comme des citoyens de seconde, voire de troisième zone pendant des décennies ; parce qu'à force de n'offrir que des sous-boulots merdiques ; parce qu'à force de se faire contrôler plusieurs fois par jour par une flicaille en roue libre ; parce qu'à force de faire comprendre à des milliers de personnes qu'ils ne sont rien...
    Ben ouais, bizarrement, on a envie de péter les plombs.
    Et ça donne une putain de crise sociale, Fadélamara !

    Mais il et tellement plus important pour elle de justifier sa misérable petite place en soutenant Fillon et Alliot-Marie...
    Fadélamara est répugnante, tout simplement.
    Elle a toute sa place avec Sarkozy.

    http://comite-de-salut-public.blogsp...s-stupide.html

  8. #8
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Fadela Amara va-t-elle rejoindre le FN ?

    Publié le 18 june 2009 par Micheljanva

    La secrétaire d'Etat à la Ville, Fadela Amara, s'est exclamée, au sujet de la proposition de créer une commission d'enquête sur le port de la burqa :

    "Au nom de la démocratie, de la République, du respect des femmes, (...) et des combats qu'elles ont menés, on doit tout faire pour stopper la propagation des burqas [...] une sorte de cercueil pour les femmes". "On n'est pas dans un débat sur la liberté, ceux qui sont contre (sa proposition) je leur demande de porter la burqa". "Le plus inquiétant, c'est qu'on en voit de plus en plus".

    On en voit de plus en plus car il en immigre de plus en plus. Alors Fadela Amara est-elle prête à "tout faire", y compris stopper l'immigration ? Comme le note Jean-Marie Le Pen :

    "Cette bande des Quatre, qui a ouvert en grand les vannes de l’immigration, qui a chanté sur tous les tons que c’était une chance pour la France, s’inquiète maintenant de voir des voiles noirs dans nos rues. Sans remettre en cause le moins du monde la politique qui nous a menés là. Gribouille est de sortie."

    http://www.paperblog.fr/2043017/fade...joindre-le-fn/

  9. #9
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Le conseiller spécial de Fadela Amara condamné

    "NI PUTES NI SOUMISES"

    Le conseiller spécial de Fadela Amara condamné
    NOUVELOBS.COM

    Après un arrêt de la Cour de cassation, Mohammed Abdi, toujours secrétaire général de "Ni putes ni soumises", est définitivement condamné à 18 mois de prison, dont 12 avec sursis, pour escroquerie.

    Mohammed Abdi

    Dans son édition de mercredi 14 novembre, Le Parisien rapporte que le conseiller spécial de Fadela Amara est définitivement condamné à 18 mois de prison, dont 12 avec sursis, pour escroquerie à la formation professionnelle entre 1994 et 1997.

    Mohammed Abdi, qui épaule la secrétaire d'Etat à la Politique de la ville et est toujours secrétaire général de l'association "Ni putes ni soumises", a vu sa condamnation de mai 2006 confirmée, après un rejet de son ultime recours devant la Cour de Cassation.

    Cette dernière a rendu son arrêt pendant la semaine du 5 novembre, affirme le quotidien qui précise que sa peine de prison est assortie d'une mise à l'épreuve de 3 ans avec obligation de rembourser le préjudice, avec le coauteur des faits, Jean Bousige.

    Fausses attestations de formation

    L'affaire remonte à 1992. A cette époque, Mohammed Abdi est directeur des ressources humaines dans une société de gardiennage, FBL-services, basée dans le Puy-de-Dôme.

    Employant des jeunes en contrat de qualification, l'entreprise est tenue de leur assurer une formation, en interne ou non, qui lui est remboursée.

    Ce système permet également à l'employeur d'être exonéré de certaines charges.

    La fraude montée par FBL-services fut de produire des fausses attestations de formation et des fausses feuilles de présence pour bénéficier des avantages financiers, explique Le Parisien.

    Mohammed Abdi assure avoir la "conscience hyper-tranquille" et "que de "nombreux jeunes recrutés ont trouvé un travail permanent".

    De son côté, Fadela Amara, n'a pas voulu commenter, conclut le quotidien.

    Démissions en bloc à "Ni putes ni soumises"

    Mohammed Abdi a déjà déclenché une crise, début novembre, au sein de "Ni putes ni soumises", entraînant la démission en bloc de plusieurs de la cinquantaine de comités de l'association.

    Dans un communiqué initialement signé par 26 comités, des membres dénonçaient le fait que Mohammed Abdi ait été maintenu à son poste de secrétaire général du mouvement, alors qu'il est conseiller spécial de Fadela Amara.

    La polémique et le flou ont perduré plusieurs jours pendant lesquels des signataires ont dénoncé les "tentatives d'intimidations et les coups de pression de la direction nationale exercés à l'intérieur et à l'extérieur du mouvement

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actua..._condamne.html

  10. #10
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Débats du Monde : Fadela Amara chahutée


Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •