La moitié des ménages Français vit avec moins de 1500 euros par mois, selon les chiffres de l'Insee publiés jeudi.

Les premiers résultats de l'enquête sur les revenus fiscaux et sociaux de 2007, publiés jeudi par l'Insee, révèlent que la moitié des Français se situent en dessous du niveau de vie médian de l'Hexagone.

Ce dernier atteint environ 18.170 euros annuels, soit 1510 euros par mois. En hausse de 2,1 % par rapport à 2006, où il se situait à 17.790 euros annuels, ce niveau de vie médian intègre l'ensemble des revenus fiscaux et sociaux des ménages.

L'enquête révèle également que 10 % des foyers les plus modestes vivent avec moins de 835 euros mensuels, tandis que le niveau de vie des 10 % les plus aisés est supérieur à 33.900 euros (2825 euros par mois).

Le rapport entre ces écarts de revenus s'élève à 3,4% et reste stable depuis 2005. Une inégalité plus criante, la part des 20% de ménages les plus modestes disposent, en 2007, de 9 % de la masse totale des niveaux de vie, tandis que les 20 % les plus riches en détiennent 38,2%.

Depuis les années 2000, le taux de pauvreté s'est stabilisé autour de 13%. Ce seuil, établi à 60% du revenu médian, tourne autour de 910 euros de revenus par mois.

Il concerne, en 2007, 13,4% de la population, soit plus de 8 millions de Français. L'Insee tempère ces chiffres en rappelant que l'évolution du taux de pauvreté n'est pas «statistiquement significative» en raison de la méthodologie de cette enquête, réalisée par sondage.

Le gouvernement, conscient de la situation de ces ménages en difficulté, a lancé le mois dernier le Revenu de solidarité active (RSA). Il espère ainsi permettre à 700.000 travailleurs de se hisser au-dessus du seuil de pauvreté et ce, dès cette année.

LeFigaro.Fr
__________________