Castle Job la pionnire
LA TREBUNE 30/7
Par Samir Azzoug

Le premier organisme priv, agr par lEtat, de placement des travailleurs est n, a annonc, mardi dernier, M. Mohamed Chaabane, responsable Castle Job. Agre le 21 juillet dernier, cette entreprise, qui bnficie dun statut de socit responsabilit limite (SARL), comme son nom ne lindique pas, est 100% algrienne, a expliqu, lors dune confrence de presse, son directeur de la communication, M. Rebah Amine.

Le rle de cet organisme, selon M. Chaabane, est social.

Son premier objectif est de travailler en troite collaboration avec lAnem (Agence nationale de lemploi] pour lutter contre le chmage.

Notre prsence consiste offrir toutes les chances aux demandeurs demploi afin quils arrivent trouver un poste de travail.

Il sagira de satisfaire les requtes des demandeurs demploi et les exigences des employeurs.

En gestation depuis 14 ans, daprs le directeur de la communication, Castle Job a d attendre la promulgation de la loi n 04-19 du 25 dcembre 2004, relative au placement des travailleurs et au contrle de lemploi pour voir plus clair.

Cest le dcret excutif n07-123 du 24 avril 2007 qui va finalement donner le ton. Les conditions et modalits doctroi et de retrait dagrment aux organismes privs de placement des travailleurs et le cahier des charges type relatif lexercice du service public de placement des travailleurs y sont dfinis.

Larticle 2 du dcret dfinit lorganisme priv de placement ainsi : Toute personne de droit priv charge de fournir des services relatifs au march du travail. Quant au rle qui lui est assign, il consiste, selon larticle 3, en des oprations denregistrement, de slection et de prsentation de travailleurs aux organismes employeurs en vue de leur placement ainsi quaux actions de prospection, de recueil, de collecte et de diffusion des offres demploi.

Donc, une entreprise de
placement des travailleurs qui doit obligatoirement tre conventionne avec lAnem sert dintermdiaire entre lemploy et lemployeur.

Notons que le dpt dune demande demploi se fait sans frais. Dans le cahier des charges rglementant lactivit il est stipul larticle 3 que les organismes sont rmunrs par les employeurs auxquels ils dlivrent leurs prestations selon un barme de rfrence tabli conjointement par les ministres chargs respectivement de lEmploi, du Travail et du Commerce.

Le march de lemploi en Algrie reste un domaine rgi principalement par lEtat.
Malgr quelques tentatives dinvestir le terrain par certaines boites ou travers des sites internet, comme Emploitic, devenue une rfrence en la matire, le secteur reste presque vierge.

Pourtant, les diffrents programmes du chef de lEtat placent la lutte contre le chmage au centre des proccupations et met la barre trs haut en matire de cration demplois.

Le programme prsidentiel, qui consiste en la cration de plus de 3 millions demplois dici 2014, nest pas une utopie, soutenait M. Rebah.

De ce fait, le crneau attire. Des entreprises trangres de renomme internationale ont manifest leur dsir de sinstaller en Algrie comme Adecco, le groupe franais de travail temporaire, alors que dautres sont dans lexpectative.

A la question de savoir quel intrt y aurait-il de crer des entreprises prives de placement sous laile de lAnem, le directeur de la communication de Castle Job rpond :

nous navons pas les moyens de lAnem. Nous ne sommes pas ses concurrents. Ce quon apporte ce sont des ides et des solutions.

Quant savoir si lentreprise, fonde et gre par M. At Youcef Amar, a dj sign des conventions avec des employeurs, M. Rebah affirme quil y des promesses.