On sait bien que l'été est la saison ou on prend des couleurs, on se repose on voyage...mais pour d'autres c'est la saison où on quitte sa maison et son ancienne vie pour entamer une autre, j'ai passé 15 jours cet été dans mon village natal où j'ai eu ma claque des mariages.....les mariages traditionnels sont sympa mais épuisants et c'est pour cela que les gens préfèrent louer des salles.
Programme du déroulement de la fête:
L'odeur du mariage commence à se sentir Lundi ce lundi est dit jour du sacrifice, un bœuf et un mouton sont égorgés la matinée, ça ressemble à l'3id l'kbir.
Le Mardi on a un couscous avec la sauce qui est servi à midi pour toutes les femmes du village et le soir pour tous les hommes du village.
Le Mercredi vous commencez à recevoir vos invités, vos amis et les membres de la famille qui n'ont pas pu venir plutôt, et là pour le repas de midi vous êtes libres mais les gens ont tendance à servir soit la douara ou bien des pommes de terre sautées avec de la viande, le soir couscous et chorba au menu, à partir de 21H les gens se préparent pour danser alors ça va de thizemarine ( les trompettes je crois) idhebalene ,jusqu'au disk jockey qui est plus moderne, cette soirée musicale est interrompue par des petites pauses où café, thé, et gâteaux sont servis.........le mercredi est le dernier jour de céliba pour les futurs mariés
Jeudi le fameux jeudi 20,30 voire 40 voitures doivent être disponibles pour constituer un cortège et accompagner celle de la mariée, mais avant les gens qui doivent s'y rendre prennent d'abord le repas qui est généralement de la chorba et metwem................à 14h,15h on va chercher la mériée
A son arrivée dans sa nouvelle demeure quelques traditions s'appliquent alors deux des sœurs des mariés respectifs font descendre la mariée de la voiture l'accompagnent et la remette au marié comme une amana ils se dirigent vers la maison escortés d'une bande de gamins qui tiennent la traine za3ma pour qu'ils aient des enfants arrivés au seuil de la porte la maman du mari se tient debout avec un verre de lait à la main le marié lève le voile de sa dulcinée puis celle-ci prend une gorgée de lait qui par sa couleur symbolise la paix
Le soir après avoir diné on est parti pour une longue nuit de chettih cette fois la mariée fait sa t'sdira alors les tenues sont le caftan constantinois qui ouvre le bal, puis une tenue oranaise, algeroise, le bernous berbère, une robe kabyle , une robe de soirée appelée robe princesse puis elle termine en remettant la robe de mariée les nouveaux mariés se passent les alliances tous les membres de la famille s'avancent pour les féliciter et prennent des photos avec eux puis ils partent pour passer aux choses sérieuses.......mais pour les autres la fête continue
Le vendredi un menu assez riche est préparé pour les invités du marié et pour les parents et proches de la mariée qui viennent la voir ça ressemble au menu de Remdane hors d'œuvre, chorba, metwem, chetitha djadj, lhem lehlou...après le café les gens commencent à partir et la fin de la fête approche...à partir de vendredi soir jusqu'à dimanche on reste entre famille on profite pour se reposer et ouvrir les cadeaux
Le lundi c'est le jour où el bercouks et du couscous au blé seront servis pour les gens présents et pour les parents de la mariée qui reviennent encore...c'est en quelque sorte le jour où la mariée doit mettre la main à la pâte c'est le synonyme de à la maison à la cuisine ..........heureux mariage mais quand on y pense vive le céliba