Aéroports de Paris a annoncé lundi avoir enregistré au mois de juillet une baisse de 3,1% du trafic par rapport à l’an dernier, avec 8,2 millions de passagers.

En juillet 2009, Aéroports de Paris, le gestionnaires des aéroports parisiens (Roissy-Charles de Gaulle, Orly et le Bourget) a accueilli un trafic en baisse de 3,1 % par rapport au mois de juillet 2008, avec 8,2 millions de passagers, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle (- 4,3 %) et 2,5 millions à Paris-Orly (- 0,2 %).

Le mois précédent, la baisse était de 5,7% pour l’ensemble des aéroports.

Le trafic avec l’Europe (hors France) baisse de 3,6 %, dont - 3,5 % pour l’Espace Schengen et - 5,9 % pour le trafic avec la Grande-Bretagne et l’Irlande.

Le trafic sur la métropole s’établit quant à lui à -4,8 %.

En juin, ADP avait annoncé qu’il révisait à la baisse ses prévisions de trafic pour l’ensemble de l’année 2009, prévoyant désormais un repli compris entre -4,5% et -6,5%, contre -2,5% et -4,5% annoncé en mars.

Dans un communiqué publié sur son site internet, ADP indique que le trafic passager est en baisse de 5,9 % sur les sept premiers mois de l’année.

Sur cette période de référence, «le nombre de passagers en correspondance décroît sur la même période de 4,6%, portant le taux de correspondance à 24,0% (contre 23,7% pour les sept premiers mois de l’année 2008)».

Le 13 août dernier, le groupe avait publié son chiffre d’affaires au titre du premier semestre 2009.

Celui-ci affichait une hausse de de 5,9%, à 1,286 milliard d’euros, porté par les services aéronautiques.

«Cette bonne tenue confirme la robustesse de notre modèle économique malgré un trafic en recul», avait alors indiqué Pierre Graff, Président-directeur général d’Aéroports de Paris.

A Panizzo (lefigaro.fr)