Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: Les jeunes porteurs de retour dans les marchés

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Les jeunes porteurs de retour dans les marchés

    Alger- Plus de quarante années après l’indépendance du pays, et la disparition de phénomènes d’exploitation et d’asservissement, voilà que ce phénomène persiste encore dans certaines régions du pays. De nombreux enfants sont exploités et humiliés contre quelques sous.

    •En faisant quelques achats au marché Ali Mellah, j’ai été frappé par ce phénomène qui m’a laissé bouche bée. Un enfant, âgé d’une dizaine d’année, s’approcha de moi et demanda de porter mon couffin contre quelques dinars. Je me suis arrêté étonnée. Des images pareilles reviennent dans mon esprit. Images que j’ai vus à la télévision montrant des enfants cireurs de chaussures, porteurs de couffins des colons et de leurs femmes. J’ai eu des larmes aux yeux et me suis rendue compte que la nécessité peut abaisser l’être humain au plus bas et réduire la dignité humaine.

    •C’est une réalité amère que nous avons constaté en ce jour chaud de Ramadan. Oui, le phénomène de l’époque coloniale est là, de retour bien qu’il soit étranger à cette société.

    •Au le marché, j’ai vu des gens, en majorité des vieux et des vielles, trainer entre les stands, salivant devant les marchandises exposées sur les étals.

    •Je me suis arrêtée devant un étal où le vendeur n’est autre qu’un enfant âgé de 12 ou 13 ans. Je lui ai demandé s’il y avait des enfants pour porter mon couffin et celui-ci me répondit tout de suite que oui. « Il y en a plein, madame. Ne vous inquiétez pas du tout. Dès que vous auriez terminé le marché, je vous recommanderai quelqu’un pour porter votre couffin ». J’étais étonnée de la réponse de cet enfant. J’ai essayé de me convaincre que c’était une blague. « Qu’est-il en train d’arriver au pays de Un Million et demi de Martyrs ? Me suis-je demandé. Soudain, j’entends une voix d’enfant m’appeler par derrière : « Je suis là, Madame. Avez-vous besoin d’aide ? ». je me suis arrêté un instant avant de me retourner..

    •Ces malheureux enfants qui travaillent pour aider à subvenir aux besoins de leurs familles. J’aperçois un jeune enfant maigre, portant des habits en haillons. Je me suis approché de lui et lui ai demandé de porter mon sac plein et de m’accompagner dans le marché. Il accepta et j’ai alors profité pour discuter avec lui. De temps en temps je lui pose une question. Je faisais semblant d’acheter telle ou telle chose en petite quantité pour ne pas le fatiguer. Le pauvre était tellement chétif qu’il faisait pitié.

    •Zakarya est un jeune à la fleur de l’âge que la pauvreté à rendu tel un vieillard et dont le métier de porteur à piétiné sa dignité. Agé de 19 ans, il habite Aïn Taya, à l’est d’Alger. Il me confia qu’il avait quitté l’école pour travailler et aider son père. La tête baissée, il nous raconta avec innocence son histoire.

    •« J’ai quitté l’école à l’âge de 14 ans. Depuis, je travaille au marché Ali Mellah comme porteur du lever du soleil jusqu’à son coucher ». Zakarya nous raconte qu’il quitte toujours la maison à Aïn Taya à cinq heures du matin. Il prend le bus pour rejoindre le marché. Pendant le Ramadan, il commence à quatre heures. L’essentiel pour lui est de trouver quelque chose à porter et de gagner quelques dinars pour pouvoir acheter à manger pour sa famille. « Certaines personnes me payent correctement…d’autres ne me donnent rien » dit-il.

    •Le métier de porteur a usé les épaules du jeune Zakarya, malgré cela, sa volonté de travailler plus grandie de jour en jour. Lorsque je lui demande combien il gagne en une journée, il sourit et me répond : « Des fois je gagne 300 DA, parfois 600 DA. Malgré les difficultés et les problèmes, je rencontre souvent des gens bien qui me payent correctement, mais des fois, d’autres gens, qui ne craignent pas Dieu, profitent de ma sueur.

    •Ennahar/ Reportage Nachida Kouadri

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de tifo_arbi
    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    bladna
    Messages
    386

    Par défaut

    je souviens qunad j'avais 18 je vais chaque matin a 4.00 au "souk" pour acheter mes marchandises( a l'epoque j'etais "khadar" le temps que je ne suis pas a l'univ) là j'ai rencontré des gamins de 8/12 ans qui avec des coufins portent du café , du lait..deu pain...des 'kahwaji" baladeurs ..mesquins...et moi ce tempsj'ai cru que je suis mesquin.
    en fin quand tt les grossistes veulent partir ils "les enfants " ramassent ce qui rest par terre ;des légumes et fruits pour leurs familles
    le probleme est que leurs parents sont soi des paresseux comme l'un d'entre eux soi des orphelins...
    ce qui me gène le plus c'est la socité qui perdu tt la solidarité de "wakt zman" mais existai -t-elle?

    N'allez pas où le chemin peut mener, allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace.

  3. #3
    l'orientale
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    Dans ma bulle a moi !! entre ciel et terre!
    Messages
    5 423

    Par défaut

    Normalament il doit exister une loi en Algerie qui protège l`enfance de la maltraitance et surtout contre l`emploi des mineurs.
    comme le phénomene des enfants " petits vendeurs" de mhadjeb,pains etc leur place est à l`école pas dans les rues a vendre des choses pour des sous que papa ou maman se mettent dans la poche..c`est malheureux ils contribuent à la destruction de l`avenir de leurs enfants.

  4. #4
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    La societe algerienne est devenu individualiste et egoiste,il n'y a pas de valeur morale,l'etat ne peut rien face au manque de civisme,a la corruption generalise de la societe.

    Dans une situation de chaos pareille,les plus vulnerables,et les premiers touches sont les familles pauvres avec beaucoup de goses,sans education,les femmes et les personnes agees.

    L'etat ne peut mettre un flic derriere chaque algerien,la solidarite sociale vient la societe civile,pas des pouvoir centraux.

    La societe algerienne est trop dependante de l'Etat et des religieux.

    Le Ramadhan aurai ete une belle occasion pour boycotter certains produit chers par ex ( cible des speculateur),malheureusement beaucoup n'ont pas la discipline,la conscience politique,et les valeurs morales qu'il faut pour cela.

    Les raisons de la misere en Algerie:

    Les algeriens ne croient plus en l'education,d'ou le nombre eleve d'algeriens qui abandonnent l'ecole tres tot,en plus des filles qui ne seront jamais scolarisees.

    Demographie galopante signe de misere.

    Le gain facile : le algeriens contrairement a nos voisins, ne croient plus aux vertues du travail,d'un metier honnete,ils preferent suivre la ligne tracee des leur ancetres les "anciens moudjahid",c'est a dire,trafic de toutes sortes,trafic de diplome,d'attestation, d'acte de naissance,trafic de carte de residence,de passeport,de permis de construire,de licence d'importation

    Concentration abusives de tous les pouvoirs dans une seule ville : Alger.

    Economie algeirenne orientees exclusivement sur l'importation de France,d'ou la dependance et la fraude generalisee.

    La dependance linguistique du pays par rapport a la langue francaise,reduit le potentiel des algeriens,reduit notre marge de manoeuvre dans le domaine economique et commerciale,par contre cela arrangent les exportateurs francais,les universites,grandes ecoles,exportateurs de livres,journeaux,musique francais.

    Tout cela reduit les postes d'emplois,reduit les possiblitees pour les couches defavorises algeriennes pour trouver des debouches pour leur enfants,d'ou le chomage,pas de couverture sociales,peu ou pas de pensions pour les vieux.

    Cette situation est une accumulation de mauvaise gestion a tous les niveaux,et surtout des insuffisances,et de l'incompetence de beaucoup de cadre du pays.
    Dernière modification par kredence ; 31/08/2009 à 07h22.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •