Le prsident amricain Barack Obama a fait mardi l'loge de l'islam, qu'il a prsent comme faisant partie intgrante des Etats-Unis, en recevant des membres de la communaut musulmane la Maison Blanche, l'occasion d'un repas de rupture du jene du ramadan.

Pour plus d'un milliard de musulmans, le ramadan est une priode de dvotion et de rflexion intense, a dit le prsident en accueillant ses invits dans une des salles de rception de la Maison Blanche pour cet iftar (repas de rupture du jene).

L'iftar de ce soir est un rituel accompli l'occasion de ce ramadan dans des cuisines et mosques dans les 50 Etats amricains, a soulign le prsident.

L'islam, comme nous le savons, fait partie des Etats-Unis. Comme le peuple amricain dans son ensemble, la communaut musulmane amricaine est d'un grand dynamisme et d'une grande diversit, a-t-il poursuivi.

A cette occasion, nous clbrons le mois sacr du ramadan et nous clbrons aussi quel point les musulmans ont enrichi les Etats-Unis et leur culture, a dit M. Obama.

Une volont de repartir sur de nouvelles bases
Parmi les invits salus par M. Obama figurait une jeune tudiante, Bilqis Abdul-Qaadir, qui s'est illustre au lyce par ses performances exceptionnelles en basket-ball dans le Massachusetts (nord-est).

Elle a rcemment dit un journaliste:"j'aimerais tre une source d'inspiration pour de nombreuses jeunes musulmanes qui voudraient jouer au basket-ball. Tout est possible, elles peuvent aussi le faire", a dit M. Obama, lui mme amateur de ce sport.

Bilqis est une source d'inspiration pas seulement pour les jeunes musulmanes, elle est une inspiration pour chacun d'entre nous, a-t-il affirm.

Le prsident a aussi eu un mot pour les deux premiers parlementaires musulmans du Congrs des Etats-Unis, Keith Ellison et Andre Carson.

Dans un message l'occasion du dbut du ramadan la semaine dernire, M. Obama s'tait engag prendre des mesures concrtes visant renouer les liens avec l'islam.

Je veux ritrer ici ma volont de faire en sorte que les relations entre les Etats-Unis et les musulmans travers le monde repartent sur de nouvelles bases, avait dit M. Obama, moins de trois mois aprs son grand discours destin au monde musulman, prononc au Caire.

Le mois sacr du ramadan a dbut en aot dans la majorit des pays arabes et en Iran.

(Source AFP)