Affichage des rsultats 1 2 sur 2

Discussion: Des algriens dans une nigmatique association franaise

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par dfaut Des algriens dans une nigmatique association franaise

    Ils activent depuis 2003 dans une organisation base Paris
    Des algriens dans une nigmatique association franaise

    Cette organisation active dans une trentaine de wilayas, dont notamment Alger, Oran, Constantine, Tizi-Ouzou, Batna, Mila, Ouargla, Jijel et Tlemcen.

    Elle est affilie lAssociation dmocratique des Franais ltranger (ADFE Monde). Son objectif : amliorer le cadre de vie des Franais tablis en Algrie en reprsentant leurs intrts lAssemble des Franais ltranger (AFE), Paris.

    Dans son collimateur : les prsidents Bouteflika et Sarkozy. Transitant par le consulat gnral de France Alger, lADFE puise sa force, lecteurs et lus, des cadres algriens et des binationaux.

    Le 7 juin 2009 tait une date fatidique pour lAssociation dmocratique des Franais ltranger (ADFE Monde).

    Douze cadres de la Nation, tous des Algriens de souche, vivant et exerant leurs activits respectives sur le territoire algrien, sont proposs tre lus cette instance qui sapparente une association caractre politique.

    Llection des conseillers lAssemble des Franais ltranger (AFE) devait galement se tenir au mme moment, et ce, dans une totale discrtion en proposant une liste de douze autres cadres, tous des Algriens, pour renouveler ses structures dont le mandat venait alors dexpirer (renouvellement chaque 6 ans conformment aux statuts de lADFE).

    Le but tant dobtenir ces franais vivant ltranger les mmes droits que ceux dont jouissent les Franais dans lHexagone.

    Dans ces deux unions, on retrouve des mdecins, des entrepreneurs, des femmes cadres devenues femmes au foyer, des juristes, des industriels, des agents consulaires, des pdagogues, des directeurs et des administrateurs, des retraits, des enseignants universitaires, des cadres du Trsor public, des experts comptables et mme des retraits qui occupaient autrefois des postes sensibles au sommet de ltat algrien. Ils sont issus des quatre coins du pays, dont Hassi Messaoud (Ouargla), Oran, El Kala, Ain El Hammam, Annaba, Tizi-Ouzou, Alger, Mostaganem, Jijel, Khenchela, Tlemcen, Stif, Collo, Bjaa, Skikda, Constantine, Sidi Bel-Abbs, Souk-Ahras, et Biskra.

    Ce que dit le courrier du Consulat gnral de France Alger

    Ces cadres taient donc appels voter, mais aussi participer ce suffrage afin de pourvoir les 79 siges des zones Amrique et Afrique. Dans un courrier adress aux lecteurs, il est clairement crit : Le consulat gnral de France Alger figure dans la circonscription lectorale dAlgrie qui comprend 4 siges.

    Activit officielle ou clandestine, ne sinscrivant pas dans lagenda des changes franco-algriens, cette lection, comme le dmontre cet crit, est supervise par le Consulat gnral de France Alger. Quatre possibilits sont alors offertes aux lecteurs afin de participer au vote : par lurne, sachant que le vote par procuration nest pas autoris, par correspondance au niveau de lambassade ou dans un poste consulaire, ou par voie lectronique.

    Dans ce dernier cas de figure, c'est--dire le vote par Internet, un numro didentification NUMIC est systmatiquement envoy aux lecteurs pour en faire bon usage. lintrieur du courrier envoy par les soins du consulat gnral Alger, un bulletin de vote, une enveloppe de scrutin, une enveloppe dindentification et une enveloppe blanche portant ladresse de lambassade ou du consulat sont soigneusement accols pour que llecteur respecte la bonne dmarche. Le tout dtaill de telle faon russir ce scrutin afin de renforcer les rseaux de contact des Franais tablis dans le monde, mais surtout en Algrie.

    Avec pour slogan : Franais du monde, mme citoyennet, mmes droits, cette association invite un rservoir dlecteurs du coup, choisir six hommes et six femmes pour leur engagement, leurs comptences, leur srieux, leur disponibilit et leur proximit afin quaucun (de vous) ne se sente isol, prcise-t-on.

    Le gouvernement Sarkozy et llection de Bouteflika critiqus

    Lengagement de notre association reprsentant les valeurs de la Gauche plurielle contre la politique du gouvernement actuel dirig par Nicolas Sarkozy ainsi que le rsultat des suffrages exprims en Algrie lors des dernires lections prsidentielles (avril 2009- ndlr) sont la preuve que nous partageons, avec vous, les mmes opinions.

    Cette phrase rsume demble lintention de cette organisation qui annonce la couleur : contre les gouvernements des prsidents Nicolas Sarkozy et Abdelaziz Bouteflika.

    Au-del du fait que cette organisation affiche son hostilit au prsident franais, ce qui relve dune affaire purement franco-franaise, on sinterroge comment de tels courriers transitent par la voie officielle, c'est--dire par la chancellerie franaise Alger ? moins que cette institution assiste cette organisation tisser des rseaux forts en Algrie.

    Mais, dans ce cas, cette association avait-elle besoin de se positionner par rapport llection du 9 avril dernier, un tel positionnement tant une pure ingrence dans la gestion des affaires de lAlgrie ? Car cette organisation prcisera que son objectif est de permettre de vivre mieux notre situation de Franais ou de binationaux tablis en Algrie.

    Un leitmotiv, du dj entendu, quutilisent dans le monde, dit-on, les rseaux dvanglisation qui proposent des visas et de largent pour renforcer les rangs des vanglistes en Algrie. Et ce ne sont gure les hameons qui manquent cette nigmatique association pour convaincre ses lecteurs aller voter en masse pour renouveler ses instances qui activent depuis2003.

    Les rdacteurs du prospectus iront jusqu qualifier leur association de communaut tablie en Algrie. Communaut parallle et clandestine de Franais qui bnficient de soutiens tant au niveau national, dans lHexagone, que local, en Algrie.

    En effet, cette union bnficie dj dun comit de soutien national constitu notamment du Parti socialiste, (PS), des Verts, du Parti socialiste europen (PSE) et du Mouvement conte le racisme et lamiti entre les Peuples (MRAP). Ceci, en sus des personnalits franaises, dont des parlementaires, des anciens ministres, des maires, des ambassadeurs, des chevaliers de la Lgion dhonneur et de juristes.

    Mais aussi, cette union, qui sapparente un vritable parti politique en Algrie bnficie de laide de personnalits algriennes, dont des cadres retraits, des mdecins, des meneurs du mouvement associatif et prsidents dorganisations trs rputes en Algrie, des journalistes en retraite, des pharmaciens, des industrielsetc.

    Une vritable toile daraigne qui constitue un espace dexpression non seulement autonome, mais aussi quasi clandestin, et qui ne se gne pas dafficher son opposition la fois Bouteflika et Sarkozy. En Algrie, on ncarte pas lide quil sagirait dune tentative de diversion de la part des organisateurs de ce scrutin qui sattaquent au pouvoir en Algrie en faisant valoir que mme la France est dans leur collimateur.

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par dfaut Suite part 2 et fin

    34 structures de lUDFA, dont 18 rseaux de veilleurs en Algrie

    LAssociation dmocratique des Franais ltranger (ADFE Monde), depuis sa premire lection de lUnion des franais en Algrie (UDFA) en 2003, a install pas moins de 34 structures, dont 9 espaces culturels francophones associatifs (Stif, Bejaia, Oran, Annaba et Constantine), dune Commission locale des bourses scolaires Annaba et de 6 sections FMD-ADFE travers les wilayas dAlger, Annaba, Constantine, Bejaia, Oran et Stif.

    Cette organisation, et pour mieux constituer une toile forte qui couvrirait le territoire nationale, a implant 18 rseaux de veilleurs et dassistants de proximit dans les mmes wilayas et dautres rgions comme Sada, Mascara, Tolga, Oum El-Bouaghi, An Defla, Batna, Mila, Mostaganem, Guelma, El-Eulma et Blida.

    Vraisemblablement forte de ses soutiens financiers et logistiques, cette organisation couvre prs de 30 wilayas depuis 2003 avec la bndiction de la chancellerie franaise en Algrie, comme le montre les courriers envoys par le consulat gnral Alger aux lecteurs, mais aussi le silence des autorits franaises qui semblent dlocaliser la colre et le mcontentement quaffichent lopposition contre le gouvernement de Nicolas Sarkozy.

    Doucement mais srement, cette association intervient, depuis 2003, dans la facilitation et dans laide des jeunes et des familles dsirant simplanter pour leurs projets professionnels et conomiques, ainsi que pour la scolarisation de leurs enfants.

    Diffusant des bulletins dinformations rgionaux et nationaux sur la vie des Franais tablis en Algrie et dans le monde, cette association intervient galement dans les changes entre jeunes (vacances et chantiers), en plus des manifestations culturelles dans le cadre de lamiti franco-algrienne, comme le prcise lAssociation dmocratique des franais ltranger (ADFE).

    Mais ce nest pas tout ! La participation systmatique aux diffrents Comits consulaires est mise en vidence par cette organisation qui intervient galement dans les volets inhrents laide sociale et la solidarit, la recherche dun emploi, laccs la formation professionnelle, la scolarit des enfants et aux bourses scolaires. De quoi attirer des foules.

    LADFE dans le srail franais

    Cette organisation fait galement valoir son poids en France, notamment dans le srail politique de lHexagone. En effet, lAssociation dmocratique des Franais ltranger (ADFE Monde) organise, annuellement Paris, des sessions plnires de lAFE (Assemble des Franais ltranger).

    Durant ces sessions, les reprsentants lus dbattent les problmes de ladite communaut en Algrie, surtout les double nationaux avant de les exposer leurs collgues, aux diffrentes personnalits politiques qui rdent dans le srail et les parlementaires, dont les snateurs qui psent de leur poids pour apporter des solutions immdiates aux problmes noncs.

    Cette organisation parle de caractre exceptionnel des Franais tablis en Algrie et de la dfense des droits de cette communaut. Cette situation vient se greffer aux relations algro-franaises qui connaissent souvent des priodes de tensions notamment sur la question du pardon de la France sur les crimes coloniaux commis en Algrie et au Trait damiti avort, la mise au got du jour par lElyse de lassassinat des moines de Tibhirine et la leve du secret Dfense par la justice franaise, ainsi que la valse des reports dune visite maintes fois annonce du prsident Bouteflika en France.

    Mais aussi des projets conomiques franais qui nont pas pu se raliser en Algrie et dautres dtourns vers les pays voisins.
    La fin justifie les moyens, cette organisation compte, la lumire de ce qui prcde, renforcer davantage sa prsence en Algrie, foulant, du coup, la rglementation concernant lactivit politique sur le territoire algrien.

    Libert

Rgles de messages

  • Vous ne pouvez pas crer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des rponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pices jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •