La comédie romantique de l'été "I Love You, Man" ne fait pas rire tout le monde en Egypte. En cause : le chien du héros qui porte le nom de l'ancien président Anwar Sadate. Il a même été demandé que le film soit interdit dans le pays.

Dans le film, le héros Peter Klaven (joué par Paul Rudd) demande à son ami Sydney Fife (joué par Jason Segel) comment s'appelle son chien. Il lui répond "Anwar Sadate, comme l'ancien président égyptien". Et d'ajouter : "C'est parce qu'ils se ressemblent comme deux gouttes d'eau". Un chien qui ressemble à un président, la pilule est dure à avaler pour certains Égyptiens, qui s'en offusquent publiquement et montent un groupe Facebook pour s'opposer à la projection du film.

Anwar Sadate représenté par un chien

http://www.dailymotion.com/video/xa6...r-un-chie_news

Anwar Sadate a été président d'Egypte de 1970 à 1981. Il fut le premier dirigeant arabe à se rendre en visite officielle en Israël et à prendre la parole devant la Knesset en novembre 1977. Moins d'un an plus tard, le 17 septembre 1978, il signa, avec le Premier ministre israélien, Menahem Begin, les accords de Camp David, ce qui lui valu le prix Nobel de la paix

photo du chien
http://observers.france24.com/files/...aser-chien.jpg


"Associer un homme ou une femme à un animal […] est considéré dans notre culture comme une grave insulte"

Zeinab Mohamed est journaliste au Caire. Elle a vivement protesté sur son blog contre l'usage du nom de l'ancien président pour baptiser un chien.

Associer un homme ou une femme à un animal, notamment le chien, est considéré dans notre culture comme une grave insulte, un signe d'irrespect et de grossièreté. Le président Sadate a été le président d'Egypte, son représentant et son image. Abstraction faite de sa politique interne, je pense que l'insulter revient à insulter tous les Egyptiens. Je dirai même que c'est insulter le monde arabe aussi.

La scène offensante a été coupée de la version projetée dans les cinémas égyptiens. L'organe de censure dit avoir reçu le film du studio sans la scène compromettante. Pour autant, la famille Sadate a réagi rapidement. L'avocat de Rouqakia Sadate [la fille aînée de Anwar Sadate] a immédiatement envoyé une lettre de protestation à l'ambassadeur américain et a saisi la Cour du Caire pour arrêter la projection du film en Egypte et confisquer toutes ses copies sur le sol national.

Les gens que j'ai rencontrés dans la rue sont choqués et en colère, notamment ceux qui ont vu la scène. Même ceux qui n'aimaient pas Sadate considèrent le film comme une insulte. Il ne s'agit pas d'une réaction démesurée ou d'une hypersensibilité de l'Orient à l'égard de l'Occident. Je me souviens que de nombreux Américains n'avaient pas apprécié une peluche de singe qui ressemblait à Obama. L'enjeu est le même ici."

http://observers.france24.com/fr/con...a-Anwar-Sadate