Finance islamique. Henri Emmanuelli ne décolère toujours pas après l’introduction du droit islamique dans le droit français.

Aujourd’hui encore, le député socialiste a manifesté sa désapprobation alors que le Parlement adoptait une proposition de loi qui autorise l’émission d’obligations islamiques, les sukuk.

Si son réveil semble bien tardif, Henri Emmanuelli n’en est pas moins lucide. Férocement lucide.

« Quand les musulmans sont riches, ils sont les bienvenus. On cherche même à les attirer. Mais en revanche, quand ils sont pauvres, il faut les remettre dans des avions et les expulser. Tout cela est choquant ».

Henri Emmanuelli, député socialiste
Al Kanz