Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Forte baisse des importations de céréales et de lait attendue en 2009

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Forte baisse des importations de céréales et de lait attendue en 2009

    Par ali idir , le 29/09/2009

    La politique de réduction des importations commence à porter ses fruits.

    En 2009, l'Algérie devra économiser entre 1,5 milliards de dollars et deux milliards de dollars sur sa facture d'importation de lait et de céréales, a annoncé mardi 29 septembre le ministre de l'Agriculture, Rachid Benaissa sur les ondes de la radio chaîne III.

    Cette facture a été de 7,82 milliards de dollars et de 4,49 milliards de dollars en 2007, selon les chiffres du Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (CNIS).

    M. Benaissa a expliqué ces prévisions de baisse par la hausse de la production nationale de céréales qui a triplé entre 2008 et 2009 pour atteindre 61,2 millions de quintaux et la chute des prix des matières premières (céréales et lait) sur le marché mondial.

    La facture d'importation de l'Algérie a augmenté de 41,71% en 2008 par rapport à 2007 pour atteindre 39,16 milliards de dollars.

    La facture des céréales, semoules et farines a doublé, passant de 1,98 milliard USD en 2007 à 3,98 mds USD en 2008.

    Pour le lait et les produits laitiers, la facture s'est élevée à 1,29 milliard de dollars en 2008 contre 1,06 milliard de dollars en 2007, soit une hausse de 21,72%.

    La consommation nationale de lait s'élève à 3,5 milliards de litres de lait par an alors que la production est à peine de 2,2 milliards.

    Le gouvernement a pris fin juillet dans le cadre de la loi de finances complémentaire pour 2009 une série de mesures afin de réduire de 5% les importations en 2009 parmi lesquelles figure l'interdiction du crédit à la consommation et du crédit automobile et l'instauration du crédit documentaire comme unique mode de paiement des importations.

    Il a également décidé de favoriser les entreprises algériennes dans l'attribution de contrats publics.

    TSA

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Plus de la moitie des importations algeriennes de lait,des cereales vont directement au Maroc.

    La marchandise est debarque dans les ports d'Alger,d'Oran,Bougie et est directement dirige vers le Maroc,avant la frontiere,elle est trie,divise en plusieurs cargaison,et partage entre des centaines de trafiquants aux niveaux des villages frontaliers,des boulangeries,des laitiers pour etre ensuite passe au Maroc,avec la complicite des douanes algeriennes et de la PAF algerienne.

    Une partie moindre de nos importation passe directement en Tunisie,au Mali,au Niger et meme en Lybie.

    Il faut commencer a exiger des laitiers et des boulangers des comptes a commencer par ouvrir un registre des quantites receptionnees,des quantites effectivement utilises,la meme chose pour les vendeurs de semoule en gros et en detail avec les noms,prenom et adresse,et numero de carte d'identite des acheteurs comme cela se fait a travers le monde,et verifier leur paiement des impots.

    Il faut interdire l'importation et l'exportation du lait,des cereales vers le Maroc et du Maroc vers l'Algerie a titre prive ou publique.

    L'Algerie a travers ses importations subventionne directement l'economie du Maroc,de la Tunisie,du Mali,et du Niger.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •