Boom du march de l'importation de vhicules. 2,7 milliards de dollars soit 172,05 milliards de dinars est le montant global des vhicules neufs imports au cours de l'anne 2007, enregistrant ainsi une augmentation de 15,82% par rapport l'anne 2006 qui marquait un montant de 142,58 milliards de DA, quivalant 2,2 milliards de dollars. Le parc automobile est pass, en l'espace d'une anne entre 2006 et 2007, de 188.006 vhicules 217.742. Une hausse record qui place le march algrien de vhicules dans le second rang derrire l'Afrique du Sud en Afrique. Ces statistiques ont t communiques par le Centre national de l'informatique et des statistiques douanires au moment o une polmique fait son chemin sur la taxe sur l'automobile introduite dans la loi de finances complmentaire pour l'acquisition d'un vhicule. Cette taxe a

mis tout le march en bullition et les ractions de la part des citoyens et des concessionnaires continuent de se faire entendre sur la question. Avec cette nouvelle taxe, les spculations vont bon train sur une probable rgression de la vente de vhicules. L'impact de cette taxe n'est pas encore ressenti de ce point de vue, cependant, jusqu' prsent, les statistiques du CNIS affirment la courbe ascendante des importations.

Le premier semestre de l'anne en cours le confirme encore plus puisque 151.194 vhicules ont t imports, d'une valeur totale de 121,40 milliards de dinars enregistrant une hausse de 12% pour un march qui compte une trentaine de concessionnaires.

Les donnes du centre montrent que sur les 217.742 vhicules imports durant l'anne 2007, un nombre de 199.113 (contre 159.293 en 2006) avaient t imports dans un cadre commercial, c'est--dire des oprations ayant fait l'objet d'une domiciliation bancaire, pour un montant de 146,38 milliards de DA (2,3 milliards de dollars) contre

117,4 milliards de DA en 2006. Quant aux vhicules imports pour les particuliers, leur nombre a t de 18.629 units (contre 28.713 en 2006) pour un montant de 25,67 milliards de DA (390 millions de dollars) contre 25,17 milliards de DA en 2006.

Cette hausse des importations des vhicules neufs en Algrie, durant ces dernires annes, dpasse toutes les prvisions des professionnels du march de l'automobile qui avaient tabl sur un taux de 20% par an dans les 3 prochaines annes. Ce boom du march peut tre expliqu par de nombreux facteurs, notamment les crdits automobiles, la suspension partir de 2005 des importations des vhicules de moins de 3 ans et l'arrive massive, sur le march local, des voitures asiatiques bas prix.

La nouvelle taxe va-t-elle renverser la pyramide ? Les professionnels ne se sont pas encore prononcs. Ils estiment, cependant, que l'Algrie a tous les atouts pour passer du rang d'importateur de vhicules, celui de producteur, par le biais de la sous-traitance, avec des marques trs prsentes sur le march algrien. Nanmoins, dans ce crneau, l'Algrie trane encore le pas.

par B. Mokhtaria - Quotidien Oran