Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: Polémique:Une nouvelle affaire Mitterrand

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Polémique:Une nouvelle affaire Mitterrand

    Après le relatif apaisement provoqué par ses déclarations, jeudi soir sur TF 1, Frédéric Mitterrand voit arriver une nouvelle affaire.

    Le 19 mars 2009, alors qu’il était directeur de la villa Médicis, à Rome, le futur ministre de la Culture a adressé une lettre au tribunal de Saint-Denis de la Réunion pour se porter témoin de moralité de deux mineurs accusés du viol d’une adolescente de 16 ans.

    Les deux jeunes, condamnés le 27 mars à huit ans de prison, doivent être jugés en appel du 28 au 30 octobre.

    L’un d’eux est le fils de l’ancienne maquilleuse de Frédéric Mitterrand et le filleul de celui-ci.

    « C’est immonde de m’attaquer sur ce sujet »

    Mais Mitterrand écrit cette lettre au président du tribunal sur papier à en-tête de la villa Médicis : « Académie de France à Rome, le directeur », peut-on lire sur le fac-similé du courrier, publié hier matin par « le Quotidien de la Réunion ».

    « En tant que directeur de l’Académie de France à Rome, écrit ce jour-là Mitterrand, je m’engage personnellement à faciliter toute mesure de réinsertion. Je dispose d’un certain nombre de contrats qui pourraient être mis à profit. »

    Sous-entendu : à la villa Médicis, avec les moyens de l’Etat.

    Hier soir, au ministère de la Culture, on indiquait que le ministre avait agi en écoutant son « bon coeur ».

    Et on précisait : « Le ministre n’a rien à se reprocher. M. Mitterrand réprouve les faits qui sont d’une extrême gravité...

    La seule chose qu’on pourrait lui reprocher, c’est quasiment un délit d’humanité ».

    Dans une interview publiée par « le Journal du Dimanche », ce matin, M. Mitterrand affirme qu’il « a apporté son témoignage sur la moralité d’une famille » et juge que « c’est immonde » et « dégueulasse » de l’attaquer sur ce sujet.

    Il affirme « avoir dit sa vérité » et être « sûr qu’elle sera comprise ».

    La tourmente semblait pourtant retombée hier. Nicolas Sarkozy a visité avec le ministre de la Culture l’exposition « De Byzance à Istanbul », au Grand Palais, avec le président turc, Abdullah Gül.

    Et la longue autojustification de Mitterrand, la veille, lui avait permis de marquer des points.

    Jean-François Copé (UMP), l’a trouvé « émouvant, sincère, convaincant ».

    Michèle Alliot-Marie (Justice) a jugé qu’il était « très bon ministre ».

    Benoît Hamon (PS), a fait (un peu) machine arrière, jugeant que l’intéressé avait eu « des déclarations claires ».

    Seule Marine Le Pen continuait à demander la démission du ministre.

    Le Parisien

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de Elisa
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    370

    Par défaut

    Il a déclaré à la télévision que si il s'appelait tartampion au lieu de mittérand il n'aurait pas tous ces déboires...

    Moi je dis que si il s'appelait tartampion il serait déjà derrière les barreaux !!!

  3. #3
    l'orientale
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    Dans ma bulle a moi !! entre ciel et terre!
    Messages
    5 423

    Par défaut

    exactement il est chanceux de s`appeller Miterrand!

  4. #4
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Je crois qu'il s;est mis dans une situation tres inconfortable pour un ministre,meme si son nom de famille est toujours Mitterand.

    A vous de voir a travers ses dernieres apparition sur TF1:

    Frederic Mitterrand au 20h : il s'explique

    http://www.wat.tv/video/frederic-mit...vl_1eitl_.html


    Frédéric Mitterand parle du tourisme sexuel et de sa vie...

    http://www.dailymotion.com/video/xaq...u-tourism_news
    Dernière modification par kredence ; 10/10/2009 à 18h29.

  5. #5
    Membre F.A.M. Avatar de Elisa
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    370

    Par défaut

    oh j'ai vu les émissions à la télévision et franchement elles ne m'inspirent que du dégout profond pour ce bonhomme qui trouve honteux que les gens le critique mais qui ne trouve pas honteux ce qu'il fait ou ce qu'il a fait... d'après lui ça a l'air honorable. Dans quel monde vivons nous ??? C'est pour cela qu'il vaut mieux être rêveuse car lorsqu'on est terre à terre c'est vraiment trop moche !

  6. #6
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Frédéric Mitterrand contre-attaque

    BORDEAUX - Le ministre français de la Culture, Frédéric Mitterrand, a évoqué samedi la possibilité de poursuites judiciaires contre les personnes lui reprochant son soutien à la famille de deux jeunes condamnés pour viol

    Apres avoir été contraint de s'expliquer sur son récit "La mauvaise vie", Frédéric Mitterrand est aujourd'hui mis en cause à La Réunion où il s'est porté témoin de moralité des parents de deux jeunes, dont son filleul, accusés et condamnés pour viol. (Reuters/Régis Duvignau)

    Au lendemain des explications fournies pour apaiser la violente polémique déclenchée par des passages de son livre "La Mauvaise Vie", il est cette fois mis en cause à La Réunion où il s'est porté témoin de moralité des parents de deux jeunes condamnés pour le viol d'une mineure.

    "Je ne supporte plus les attaques", affirme Frédéric Mitterrand dans un entretien accordé au Journal du Dimanche paru samedi. "C'est immonde".

    Lors d'un déplacement à Bordeaux, le ministre a lu un communiqué affirmant qu'il "poursuivra légalement les personnes qui se sont rendues complices de l'ignominie à laquelle il vient d'être à nouveau confronté".

    Dans un courrier que s'est procuré Le Quotidien de la Réunion et publié vendredi, l'ancien directeur de la Villa Médicis explique que deux jeunes frères, condamnés en mars par la cour d'assises des mineurs de Saint-Denis, ont été élevés avec "beaucoup de soin, d'attention et d'amour".

    Dans cette lettre à l'en-tête de l'Académie de France à Rome, il précise que la famille des deux garçons est constituée de "personnes d'une parfaite moralité et fort honorables".

    Frédéric Mitterrand est le parrain de l'un des jeunes, fils de son ancienne maquilleuse lorsqu'il travaillait pour la télévision.

    Samedi à Bordeaux, le ministre a dit avoir répondu à un "appel au secours" de la part de leur famille tout en reconnaissant que les "deux fils ont fait une énorme connerie, pour parler vulgairement".

    "Moi je ne ferme pas ma porte. J'ai donc écrit au tribunal en disant que la famille était d'une grande moralité, et qu'il y avait un projet de réinsertion pour les enfants", a-t-il expliqué.

    IGNOMINIE ET AMALGAME

    "Que cette lettre que j'ai envoyée comme un geste de compassion et de solidarité se retrouve sur tous les réseaux internet, c'est à la fois une ignominie parce qu'une fois de plus c'est un amalgame, c'est une honte dans la manière dont on fait circuler ce genre de chose, c'est aussi une inquiétude parce que ceux qui se prêtent à ce genre de manipulation, je ne sais pas comment ils se regardent dans la glace", a-t-il ajouté devant les journalistes.

    Une trentaine de personnes, dont beaucoup accompagnées de leurs enfants dans des poussettes, ont manifesté à Bordeaux peu avant l'arrivée du ministre, qui venait inaugurer aux côtés du maire UMP Alain Juppé la "Maison aux personnages Ilya Kabakov" dans le cadre de la biennale d'art contemporain Evento.

    Aux cris de "Mitterrand démission", les manifestants ont brandi des pancartes portant l'inscription "Touche pas nos enfants" signées par le Bloc identitaire, un mouvement d'extrême droite.

    Interrogé à leur sujet, le ministre a déclaré : "Ce sont des pauvres gens enfermés dans une vision que je ne peux pas comprendre puisque je ne suis pas concerné par les faits qu'ils me reprochent".

    Nommé il y a quatre mois au ministère de la Culture, Frédéric Mitterrand est dans la tourmente depuis son soutien au cinéaste Roman Polanski, arrêté fin septembre en Suisse à la demande de la justice américaine dans une affaire de viol sur mineure.

    Le neveu de l'ancien président de la République François Mitterrand a en outre été mis en cause ces derniers jours par le Front national et une partie du PS pour son livre "La Mauvaise Vie", écrit en 2005, où il évoque des scènes de tourisme sexuel.

    http://www.lexpress.fr/actualites/2/...ue_793578.html

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •