Page 1 sur 3 123 DernireDernire
Affichage des rsultats 1 10 sur 28

Discussion: L'vanglisation de l'Algrie!!

  1. #1
    l'orientale
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    Dans ma bulle a moi !! entre ciel et terre!
    Messages
    5 423

    Par dfaut L'vanglisation de l'Algrie!!

    source: DepecheKabyle.com

    Jsus en Kabyle

    Aujourdhui, on parle de lvanglisation de la Kabylie. Beaucoup de choses se disent et scrivent sur ce sujet. Le phnomne est dautant plus diabolis quil sagit dune rgion dAlgrie qui de tout temps a t pointe du doigt et accuse de vouloir soccidentaliser et, ce faisant, apostasier le reste du pays

    Une enqute de T. Ould Amar

    Le passage du Christ en Algrie ne date pas daujourdhui. Il remonte trs loin dans le pass. Les livres dhistoire en tmoignent. Le passage de la civilisation judo-chrtienne a laiss des empreintes culturelles. Ceci est vrifiable, titre indicatif, la manire dont nos grands-mres emmaillotent les bbs ou encore leur manire dimplorer Sidi Djilali (le Galilen tant Jsus-Christ qui passa une partie de sa vie en Galile)
    Le christianisme sest rintroduit officiellement en Algrie avec le colonisateur. Des vques, des prtres, des religieux et des religieuses activaient dans lhumanitaire (coles, hpitaux). On recensait alors trs peu de chrtiens dorigine algrienne. A lindpendance et craignant plus ou moins la perscution, beaucoup de chrtiens ont quitt le pays.
    Lglise catholique a perdur depuis lindpendance. Officiellement, trois associations ont dpos leurs dossiers, sont reconnues et agres par lEtat. Ils sagit de lEglise catholique,lEPA(Eglise Protestante dAlgrie) et ACRCA(Association des Communauts Religieuses Catholiques dAlgrie).
    Aujourdhui, on parle de lvanglisation de la Kabylie. Beaucoup de choses se disent et scrivent sur ce sujet. Le phnomne est dautant plus diabolis quil sagit dune rgion dAlgrie qui de tout temps a t pointe du doigt et accuse de vouloir soccidentaliser et, ce faisant, apostasier le reste du pays, le dtourner du droit chemin unique. A la limite du complexe et du sentiment de culpabilit, la Kabylie, par la voix de quelques redresseurs de torts, sen dfend et se sent oblige de justifier sa singularit钒 en rappelant firement le nombre de zaouas et de mosques que la rgion recle. Elle sen dfend aussi en laissant entendre quargent et manipulation politique sont derrire. On expliquera aussi que la conversion au christianisme se fait par opposition lislam et larabe, chez certains. Ne pouvant tre, pour ainsi dire, dans les secrets de Dieu, nous nous limitons rendre compte dau moins la surface. Pour ce faire, nous nous sommes rendus Ouacif, un visage de la Kabylie o le courant protestant exerce son culte ouvertement.

    Quest-ce que le protestantisme ?
    Au dbut du XVIe, le pape Lon X organisa la vente dIndulgences censes faciliter laccs au paradis. Largent ainsi obtenu devait lui permettre de faire construire la basilique Saint-Pierre Rome. Martin Luther, un moine allemand proteste contre les pratiques de lglise. Il publiera en 1517 ses 95 thses qui fondent la Rforme. Le fondateur du courant protestant affirme que seule la foi peut sauver lhomme et que la vrit du christianisme se trouve dans les critures et non pas dans le clerg. Il ne reconnat que deux sacrements : le baptme et la communion. Les protestants nont donc pas de clerg pour intercder en leur faveur auprs de Dieu. Au temple, la prire est assure par certains fidles ; les pasteurs peuvent tre des hommes ou des femmes. Et cest dans ce courant qui ne tient compte que des Ecriture que se reconnaissent la majorit des Kabyles nouvellement convertis au christianisme.

    Sur le terrain du Christ
    Ouacif, chef-lieu de la daira, est une ville qui na pas trop volu en matire de dveloppement. A peine dbarqu, on a le sentiment quelle est livre elle-mme. Ntaient-ce ldifice de la brigade de gendarmerie, celui dAlgrie Tlcom, les tablissements scolaires et le minaret de la mosque, on aurait mme pens que lEtat nest jamais pass par l. Par contre, les signes distinctifs tmoignant de linsoumission de la rgion lautorit tablie sont l : absence de policiers et de gendarmes. Comme dans toutes les villes et villages de kabylie qui se respectent et pour signifier son attachement la rvolte, Ouacif exhibe deux portraits gants : celui du Rebelle et celui du jeune Namane Toufik, Martyr du Printemps Berbre natif de la rgion. Et le Christ ? Hormis, un graffiti que lon pourrait facilement confondre avec le z amazigh et reprsentant une croix lentre de la ville, rien dostentatoire nindique que dans la localit des chrtiens existent et exercent leur culte. "Ils nexhibent pas leur foi : ils la vivent", nous expliquera notre hte et ami Dahmane. La vivent-ils alors dans la clandestinit ? Plutt dans la srnit et la discrtion. Cest du moins limpression que nous aurons tout le temps que nous passerons dans la rgion. Un sjour qui concide avec les Rameaux, fte chrtienne commmorant lentre de Jsus Jrusalem et le Mouloud, fte musulmane clbrant la naissance du prophte Mohamed.
    Les jeunes chrtiens que nous rencontrons Ouacifs ne sont, premire vue, ni pires ni meilleurs que leurs concitoyens. Ils vivent les mmes contraintes socioconomiques que les autres. Dailleurs sur ce plan ils rfutent la singularit.
    En fait et sagissant de leur particularit religieuse, ils estiment quils exercent leur citoyennet dans une Rpublique qui, mme si elle a consacr lIslam religion de lEtat, a ratifi la proclamation des droits de lhomme et donc son article 18 qui stipule que "Toute personne a droit la libert de penser, de conscience et de religion ; ce droit implique la libert de changer de religion ou de conviction, ainsi que la libert de manifester sa religion ou sa conviction seul ou en commun, tant en public quen priv, par lenseignement, les pratiques, le culte et laccomplissement des rites" . Cette gnrosit ratifie par lEtat algrien relve-t-elle du thorique ? Vraisemblablement non. Les chrtiens, du moins ceux de Ouacifs, ne semblent subir aucune contrainte de nature rpressive. Ils vivent leur culte ouvertement sans quils soient rappels par quelques moyens que ce soient lordre tabli.
    Il est 19 heures pass. Nous nous rendons lglise. Il sagit dune ancienne curie amnage. La porte est grande ouverte. Une dizaine de fidles semblent louer Dieu. Nous nosons pas entrer. Nous attendons quon nous y invite. Un jeune sort de lglise et nous demande ce que nous voulons. Nous lui expliquons qui nous sommes et ce que nous sommes venus faire. "Vous tes les bienvenus. La porte est ouverte tous".
    Lintrieur ressemble un peu ces glises du Far West qui se contentent de lessentiel : une croix, des bancs, un pupitre et une bible. Au dessus du pupitre qui fait face la porte, une croix en bois massif accroche tout de suite le regard. Tout autour du crucifix, des affiches rendent grce Dieu en kabyle, arabe et franais. On peut y lire : "Paix, Joie, Amour, Patience, Bont, Bienveillance, Fidlit, Douceur, Matrise de soi", "vivre selon non sa chair mais selon lEsprit", "Tilelli (libert)" Le dcor, plutt agreste, impose une attitude dhumilit.
    Nous demandons la permission de prendre quelques photos. On apprendra que des Suisses de passage avaient sollicit la mme permission.
    Celui qui assurait la fonction de pasteur, un enseignant de son tat, semblait expliquer les Ecritures la dizaine de fidles prsents au temple. Cest dans un kabyle fluide et digeste que les uns et les autres parlent du Christ. A aucun moment nous navons not une effraction linguistique. Dailleurs, ntait-ce le dcor, on ne se serait jamais rendu compte que le awal concerne Jsus-Christ, tellement la langue semblait couler de source.
    Pendant que notre ami Dahmane tentait de russir des photos, nous nous entretenons avec les fidles. Nous voulons comprendre comment ils vivent leur foi, sils la vivent comme un vritable chemin de croix. Nous voulons surtout savoir comment leurs familles les apprciaient. Ils nous expliqueront que dune manire gnrale leur choix est accept, voire respect, par leurs concitoyens. Cependant, on nous prsente un jeune, une vingtaine danne, que le pre chasser de la maison. Le jeune en question nous dira : "lorsque jtais un drogu et que je consommais de lalcool tout le monde maimait. Maintenant que je suis dans le droit chemin, on me rejette". On nous parlera aussi dun jeune Harrachi chass par sa famille pour stre converti au christianisme et qui a trouv refuge pour un certain temps Ouacifs.
    Vendredi matin, nous embarquons avec quelques protestants de Ouacif pour Tizi Ouzou. Cest jour de messe. Cest la joie dans le minibus qui nous conduit lglise. La quinzaine de protestants dont deux jeunes filles et une dame accompagne les louanges sur un fond de guitare sche que diffuse le poste-auto. Ils semblent connatre les textes. "Allluia !", reprennent-ils en chur. Vritable gospel kabyle. La journe est belle. Le barrage Taksebt aussi. En fait, le dcor ajoute quelque chose de mystrieux aux louanges reprises en chur par nos htes.
    Aux environs de dix heures, nous arrivons Tizi Ouzou, devant une belle btisse qui servira de lieu de messe. Femmes, hommes, enfants ils viennent de tous les territoires de la wilaya clbrer la messe. Ils se connaissent tous. La joie se lit sur tous les visages. Lambiance est un peu comme dans ces scnes de cinma montrant les fidles avant lentame de la messe du dimanche.
    Nous essayons de rencontrer un responsable pour avoir la permission daccompagner les protestants de Ouacif lintrieur de lglise et rendre compte de la touche finale de notre reportage. Un jeune homme qui rpond au prnom de Karim et que tout le monde semble connatre nous rpond gentiment que cela nest pas possible. Cela dit, il nous invite titre personnel lintrieur de lglise. "Nous vous remettrons mme une bible", nous dira-t-il sans perdre le sourire. Il expliquera le refus de laisser le journaliste entrer dans la btisse par le fait que des confrres auraient dnatur leurs propos.

    Le Prtre Blaid du Diocse dAlger, associ aux Pres blancs
    "Lacte de foi doit tre un acte libre, sinon il ne rend pas gloire Dieu
    Le Prtre Blaid nous reoit dans le salon. Nous voulions juste avoir son apprciation, et travers lui celle de lglise catholique, propos de ce que lon qualifie, tort ou raison, dnigmatique dynamique dvanglisation. Nous voulons aussi quil nous parle de la coexistence des religions. Lhomme parle. Il parle surtout de lHomme. En fait, ntaient-ce quelques concepts, tels que christ, bible qui entrecoupent son discours, on naurait jamais pens quil sagit dun prtre, mais dun humain dans toute sa splendeur. Il dit des choses humaines, belles et fraternelles. "Si la foi religieuse ne nous rend pas plus humain, cest que nous navons rien compris", dira Pre Blaid. Notre interlocuteur nous parlera "dunit dans la diffrence". Lecclsiastique prfre le mot diffrence au mot division. "Nous reconnaissons que nous avons une origine commune, nous nous rfrons tous Abraham, le pre des croyants, le premier reconnatre que Dieu est unique. En islam il y a cette reconnaissance". Il estime quil ne faut pas bloquer sur les diffrence. Le prtre pour qui tous les chemins (comprendre toutes les religions) mnent Dieu est pour la rencontre et le dialogue. "Nous sommes continuellement en relation avec les musulmans et nous avons des rapports fraternels avec les protestants". Mais le Pre va au-del de la religion, il plaidera pour : une attitude beaucoup plus comprhensive, plus vraie et plus humaine vis--vis de tout tre humain. Pour lui-mme celui qui ne croit pas en Dieu est respectable, "puisque Dieu nous a cre libres".
    A propos de lvanglisation de la Kabylie, Pre Blaid est clair : "Nous ne faisons pas de proslytisme ni dvanglisation explicite". Le prtre pour qui lacte de foi doit tre un acte libre, sinon il ne rend pas gloire Dieu(Cardinal Duval) ne comprend pas que lon devienne chrtien parce quon rejette lislam. "Vous avez beaucoup de nouveaux chrtiens qui se croient obligs, parce quils ont dcouvert Jsus et lglise chrtienne, de rejeter systmatiquement tout ce qui est musulman. Si des jeunes ont critiqu les musulmans et que ces musulmans leur renvoient la balle, ils lauront cherch. Je ne suis pas chrtien par opposition, par rejet de lislam. Plusieurs chemin mnent Dieu". A propos de la cohabitation sans heurts, lhomme dglise estime quelle suppose une attitude respectueuse vis--vis de tout croyant. Si certains nont pas cette attitude. "Que chacun y mette du sien".

    Limam de la mosque de Ouacif
    "La coexistence est possible condition"
    A Ouacif, comme dans le reste des localits de Kabylie, il y a aussi des mosques, faut-il le rappeler. LIslam, comme partout ailleurs et contrairement ce que ce phnomne dvanglisation pourrait suggrer, est bien implant.
    Nous sommes alls voir limam de la mosque de Ouacif pour avoir son apprciation sur lobjet de notre prsence dans la rgion. Il nous recevra dans son bureau. Pour lhomme de culte cet engouement de plus en plus franc au christianisme, quil sempressera de qualifier de momentan, sexplique par labsence de confiance et de culture. "nos jeunes ont perdu confiance en leur Etat et en eux-mmes", dira-t-il. Pour lui cette situation de vulnrabilit prdispose les jeunes digrer "les mensonges transmis par satellites (parabole)jusqu les pervertir".
    Limam estime que la jeunesse est dautant plus manipulable que ne matrisons aucune science. Il expliquera aussi que ces jeunes ignorent lislam. "Comment se dfendraient des jeunes qui nont aucun niveau et aucun poids dans la socit et auxquels on fait miroiter monts et merveilles", sinterroge limam et laissant entendre que ce phnomne est gr钒 par largent et des marionnettistes tapis dans lombre travaillent dstabiliser la rgion.
    Sagissant de la coexistence de lislam avec le christianisme, limam estime que la cohabitation est possible " la condition quil sagisse de vrai chrtiens non motivs par des considrations autre que la foi et la condition aussi que des lois rgissent cette anarchie".
    Cela dit, la cohabitation des cultes, laisse entendre limam, dpend aussi et surtout du niveau culturel de tout un chacun. Par niveau culturel, limam entend la connaissance de lislam. Car, suggre-t-il, plus nous connaissons lIslam, plus nous respectons lautre. Il puisera dailleurs son argumente dans le Coran : lislam interdit dinsulter dautres religions.

    Protestants de Ouacif
    "Nous ne sommes pas engags dans un parti politique"
    Des convertis au christianisme nous ont expliqu leur foi. Pour la plupart, la conversion est laboutissement logique de la qute de la vrit, cette vrit qui ne comporte aucune restriction. "Je suis la voie, la vrit et la vie", est-il crit dans lEvangile. A les entendre, cette recherche de la vrit est individuelle et nest altre par aucune interfrence. Cependant, mme si la dmarche diffre de lun lautre, tous ont plus ou moins un moment donn de leur parcours vcu un mystre : le miracle. Le mot revient dans la bouche de beaucoup de chrtiens. "Jtais un vritable monstre. Aujourdhui, et je rend grce Dieu, je suis en paix avec moi-mme et avec mes concitoyens du village", une dame de 57 ans nous explique le miracle le Christ, selon elle, la guri dune maladie. A croire la description symptomatique du mal qui la rongeait, Il sagirait dune schizophrnie affective.
    Parmi ces nouveaux convertis, danciens musulmans pratiquants. Salim en est un. Il nous dira que pour lui la religion nest quun code de la route : "lessentiel est Dieu". A sa manire, Salim explique que lIslam na t pour lui quun cadre qui lui permettrait de trouver Dieu. Lavait-il trouv dans lislam? En fait, et cela pourrait paratre paradoxal, cest la connaissance de lislam, sa connaissance, qui la pouss chercher, si lon peut dire, ailleurs Dieu.
    Lavnement du terrorisme le poussera sinterroger srieusement. Il se met, nous dit-il, lire profondment. Il nous parlera dincohrences qui vont lencontre de la raison. "je me suis alors adress directement Dieu pour me montrer la voie", nous confie Salim. Et alors ? Salim pouse le protestantisme, ce courant qui refuse le clerg.
    "On na pas faim, Dieu merci ! Nous avons des dinars et de leuro", nous dit au micro un autre protestant pour nous expliquer que seule sa foi la motiv. Cette "vanglisation nest pas importe, nous lavons dj export. Saint-Augustin a vanglis lEurope. On na rien invent, le Christ toujours t l. En fait, il sagit dun retour la source", rtorque-t-il aux dtracteurs qui les accusent de rouler pour une main trangre. Il nous rvlera aussi que lvanglisation est partout en Algrie : "allez voir Mascara, Annaba, Laghouat seulement, la Kabylie a toujours t montre du doigt". Dans la lance et avec un zeste dironie, il ajoute : "coutez-nous ne sommes pas engags dans un parti politique pour aller danser. On a un seul intrt ; la vrit". A propos de la manire dont il est vu par ses concitoyens, il dira : "nous navons pour linstant aucun problme. La Kabylie est une socit dmocrate".

    Hamid, musulman pratiquant
    "Dj la cohabitation entre courants de lIslam est terriblement difficile"
    Hamid note que, hlas, dans toute dmarche spirituelle (sagissant du moins de lislam) la qute personnelle est absente. "On sengage dans tel ou tel courant (de lislam, ndlr) comme on sengagerait dans un parti politique", explique-t-il, la dimension extrmiste dans les religions. "Si je suis musulman, cest pour sauver mon me, pas celle des autres, cest strictement individuel", dira-t-il pour nous faire comprendre quaucune charge idologique ne vient encombrer son rapport avec Dieu. Chose qui nest pas vraie pour lensemble des musulmans.Lislam est une affaire de groupe, voire de groupuscules. Se reconnatre dans tel ou tel courant cest aussi et surtout sidentifier tel ou tel groupe idologique : frre musulman, salafiste, chiite Cest la foi des masses. La difficult de coexister est ainsi justifie. Les algriens de culte chiite, qui pourtant existent, ne saffichent pas de peur de reprsailles. "Ils (chiites) sont conscients des risques quils courent. Ils ne saffichent que dans lanonymat travers le net. La taqia (la discrtion) est leur fondement", explique Hamid. Beaucoup de Kabyles de louest se reconnaissent dans ce courant, lequel, argumentent ses adeptes, ne rejettent pas leur langue.Hamid est sceptique : la cohabitation des religions nest pas vidente. "Dj la cohabitation entre courants de lislam est terriblement difficile".

    T.O.A

    (DepecheKabyle.com - Disclaimer) ajoute le 2006-04-26

  2. #2
    Bouchi Avatar de Zemri
    Date d'inscription
    aot 2008
    Messages
    1 390

    Par dfaut

    allah yejib el khir

  3. #3
    El Hakania Avatar de SamDZ
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    Blad el bard w poutine
    Messages
    3 021

    Par dfaut

    Une je regardais un doc sur l'vanglisation dans la rgion de kabylie sur Al Arabia un imbcile disait:"moi j'ai trouv l'amour en Jsus" kan manque meskine
    We are captives of our own identities,Living in prisons of our own creation

    Tea Bag on Season 4 episode 12 [34:45].

  4. #4
    Banned
    Date d'inscription
    aot 2008
    Messages
    669

    Par dfaut barkaouna mal-khorti!!!

    Citation Envoy par SamDZ Voir le message
    Une je regardais un doc sur l'vanglisation dans la rgion de kabylie sur Al Arabia un imbcile disait:"moi j'ai trouv l'amour en Jsus" kan manque meskine
    L'evangilation et wahabisation se trouvent partout en Algerie et surtout hors Kabylie!!!

  5. #5
    l'orientale
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Localisation
    Dans ma bulle a moi !! entre ciel et terre!
    Messages
    5 423

    Par dfaut

    el bahrou amamana w el a3dou wara9na.
    rouh a l`Agerie rouh.

  6. #6
    Banned
    Date d'inscription
    aot 2008
    Messages
    669

    Par dfaut ce que tu ne sais pas...

    Citation Envoy par Sabrina Voir le message
    el bahrou amamana w el a3dou wara9na.
    rouh a l`Agerie rouh.
    C'est que le pere belaid...je le connais bien!c'est un saint homme!il etait vicaire a notre dame!!!connais-tu monseigneur duval?mais kemmini,tu connais...les abou-hourayras!!!

  7. #7
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    123

    Par dfaut

    Dans l'Algerie actuelle, kul tir yelgha belghah; nous avons l'evangelisation, l'islamisation made in, la berberisation a la mode, l'arabisation made in, et d'autre trucs inventes je ne sais d'ou. Ou est l'Algerianisation dont on a besoin? Toutes ces piqures injectees dans ce corps malades ne pourraient etre efficaces, si notre jeunesse a ete vaccinees contres ces epidemies importees d'outre mer. Nous n'avons qu'une seule devise: Algerie Musulmane-Arabo-Amazigh. Tout autre n'est que bla bla sans fin.

  8. #8
    Banned
    Date d'inscription
    aot 2008
    Messages
    669

    Par dfaut La berbirisation a la mode?

    Citation Envoy par sidomidou Voir le message
    Dans l'Algerie actuelle, kul tir yelgha belghah; nous avons l'evangelisation, l'islamisation made in, la berberisation a la mode, l'arabisation made in, et d'autre trucs inventes je ne sais d'ou. Ou est l'Algerianisation dont on a besoin? Toutes ces piqures injectees dans ce corps malades ne pourraient etre efficaces, si notre jeunesse a ete vaccinees contres ces epidemies importees d'outre mer. Nous n'avons qu'une seule devise: Algerie Musulmane-Arabo-Amazigh. Tout autre n'est que bla bla sans fin.
    Jughurthen a la mode?C'est un honneur!!!Mais le hillalisme wahabite,jamais!!!Celui qui veut etre arabe et non musulman,il y 'a nuance,l'arabie est grande et bon deb...!!!!

  9. #9
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    123

    Par dfaut

    Citation Envoy par AL-OUALI Voir le message
    Jughurthen a la mode?C'est un honneur!!!Mais le hillalisme wahabite,jamais!!!Celui qui veut etre arabe et non musulman,il y 'a nuance,l'arabie est grande et bon deb...!!!!
    Tu n'a pas compris ce que je voulais dire par "berberisation a la mode".

  10. #10
    Banned
    Date d'inscription
    aot 2008
    Messages
    669

    Par dfaut Eclaires-nous de tes ides lumineuses!!!

    Citation Envoy par sidomidou Voir le message
    Tu n'a pas compris ce que je voulais dire par "berberisation a la mode".
    Gaa el-globe rah yestenna fik!!!

Rgles de messages

  • Vous ne pouvez pas crer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des rponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pices jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •