MEDIAPART.FR-

Le secrétariat d'Etat à la Ville prend l'eau de tous les côtés.

Un quatrième directeur de cabinet vient d'être nommé.

Depuis un mois, six membres du cabinet sont partis, portant à 53 le nombre de départs depuis les débuts de la ministre, dont 23 conseillers techniques et chargés de mission.

Des chiffres énormes au vu des faibles effectifs de ce ministère (35 personnes, secrétaires et assistants compris).

«On ne tient pas des comptes. On s'en fout. C'est pareil chez les autres!»,

évacue son conseiller spécial Mohammed Abdi, lui-même au centre de la polémique.

Fadela Amara, qui nous a reçu dans son ministère s'offusque:

«Ce n'est pas le rôle d'un ministre de rentrer dans des sujets comme ça. Je remarque juste qu'il y a eu l'hystérie Rachida, maintenant l'hystérie Fadela, ça me paraît un peu bizarre tout ça.»