Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: Plusieurs milliers de manifestants pour la défense de l'occitan

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Plusieurs milliers de manifestants pour la défense de l'occitan

    Les défenseurs de la langue occitane se sont mobilisés en masse samedi à Caracassonne, de 12 à 14.000 selon la police, plus de 20.000 selon les organisateurs, pour réclamer le développement de l'enseignement de l'occitan et une télévision de service public en langue d'Oc.

    Dans une ambiance festive, derrière de multiples banderoles et drapeaux rouge et or frappés de la croix occitane, ils ont défilé tout l'après-midi dans la préfecture de l'Aude et ont tenu meeting sous les remparts de la Cité médiévale avant de se séparer en fin d'après-midi.

    Organisée par le collectif d'associations "Anem Oc!" (En avant pour l'Occitanie!) la manifestation réunissait des personnes venues d'une trentaine de départements de la moitié sud de la France, du Piémont italien et du val d'Aran espagnol, régions où la langue d'Oc est parlée.

    A côté des familles, des musiciens jouant de fifres et tambourins, on remarquait notamment le député-maire de Carcassonne Jean-Claude Pérez (PS) et le député européen (Verts) José Bové dans le cortège.

    "L'Etat français a failli à sa parole en ne traduisant pas dans la loi française la charte européenne des langues régionales, c'est l'Europe des régions que l'on va construire et elle ne s'arrête pas aux frontières des états", a déclaré l'élu des Verts.

    "On en a plus qu'assez de ne pas être entendus par un Etat (...) qui ne veut pas entendre les gens qui réclament des écoles, des médias occitans", a déclaré lors d'un point de presse, avant la manifestation, David Grosclaude, président de l'Institut d'études occitanes.

    "On a été patients, mais on va peut-être faire plus énergique pour se faire entendre", a-t-il averti.

    De son côté, Jean-Louis Blénet, président de la confédération des "Calandretas" (établissements bilingues occitans), affirmait sa volonté de coordination avec les autres langues régionales en France et déclarait: "nous voulons que nos élus définissent des politiques linguistiques, avec un engagement budgétaire, qu'ils fassent pression sur l'Etat".

    Les organisateurs ont demandé dans un texte la reconnaissance d'un statut légal des langues régionales, la création d'une télévision et d'une radio de service public en langue occitane et l'instauration d'une "politique linguistique ambitieuse" permettant notamment de développer l'enseignement de l'occitan.

    "Il nous faut une loi, un cadre règlementaire", ont-ils insisté, tout en qualifiant de première "victoire" la reconnaissance des langues régionales comme "patrimoine de la France" depuis 2008 dans la Constitution.

    Dans le cortège on croisait bon nombre d'allogènes sympathisants, tel Nicolas Barthélemy, enseignant à Bize Minervois, originaire de Grenoble, qui déclarait à l'AFP: "l'occitan c'est un patrimoine culturel à défendre. Pour mes enfants, c'est un bon moyen de s'intégrer à la population locale: ils sont en immersion totale dans l'occitan à l'école Lo Cigal ou ils sont scolarisés".

    "On a montré qu'on est présents, qu'on a une voix dans le dialogue entre les cultures", déclarait le soir Alan Roch, occitaniste carcassonnais de 56 ans, un des organisateurs, barbu aux cheveux blancs campé sous une grande banderole jaune arborant en lettres rouges au pied de la Cité: "la lenga que parlam es patrimoni de l'humanitat" (la langue que nous parlons est patrimoine de l'humanité).

    Deux manifestations similaires avaient réuni 10.000 personnes en octobre 2005, déjà à Carcassonne, et 18 à 20.000 personnes en mars 2007 à Béziers (Hérault).

    (Source AFP)

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    La France use toujours du double language et des 2 poids et 2 mesures.

    La France octroie une aide financiere pour le developement du dialecte kabyle qu'elle a appele a tort "amazigh" en France et en Algerie.

    Alors qu'elle interdit l'enseignement et la pratique des langue autochtones de France,comme c'est le cas de l'Occitan.

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de Elisa
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    370

    Par défaut

    l'enseignement de la langue occitane n'est pas interdit ! Il est vrai qu'il fut un temps où c'était meme une option au bac et plus aujourd'hui (enfin je ne pense pas) mais ce n'est pas interdit du tout et de toute façon ils ne pourront jamais interdire aux gens de parler la langue qu'ils souhaitent !
    Allez dire à des bretons de ne pas le parler ! Le basque au pays basque français est toujours beaucoup parlé, il y a meme des offres d'emploi où il est demandé de savoir parler basque.

    L'occitan a toujours été parlé et il continue de l'être. Je le comprends et je le parle d'ailleurs.

    Cette manif était faite pour qu'il ait un statut officiel en tant que langue.

  4. #4
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Justement,si elle n'a pas de statut officiel,c'est qu'elle n'a pas de cadre legal.en fait,c'est du folklore.

    La France a adopte un double language a l'interieur de son territoire,elle reprime et etouffe les langues locales,en imposant le francais,par contre a l'etranger,elle applique le neo-colonialisme culturel, en particulier dans les anciennes colonies surtout en Algerie.

    Alors que la France demande aux pays du monde de contrer la langue anglaise sous le pretexte fallacieux d'un combat pour un monde de culture diverses,de langues diverses,mais le but reel recherche,c'est d'imposer le francais a l'etranger et en meme temps creer la confusion dans certains pays (par ex en Algerie en opposant langue arabe et le kabyle par ex,pour creer la dissension entre algeriens).

  5. #5
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Carcassonne. « Mettre en place un conseil culturel interrégional occitan »

    Trois questions à. Gustave Alirol, président du Parti occitan.

    Vous êtes candidat aux régionales ?

    « Nous sommes là avant tout pour soutenir la manifestation organisée par la coordination Anem Oc. Le Parti occitan va effectivement participer à des listes communes aux côtés d'Europe écologie ».

    Qu'attendez-vous du rassemblement d'aujourd'hui ?

    « Nous avons obtenu une reconnaissance dans la Constitution mais le Président avait promis une loi que le gouvernement ne propose toujours pas. Nous ne pouvons pas attendre indéfiniment que le pouvoir à Paris se décide. Il y a urgence pour la langue occitane menacée de disparition selon l'UNESCO ».

    Que préconisez-vous ?

    « Il est grand temps qu'un débat sérieux s'instaure dans le pays occitan sur des mesures indispensables pour la survie de notre identité. Nos élus régionaux sont les premiers concernés. Il leur revient de devoir mettre en place un conseil culturel interrégional occitan nécessaire pour toute politique sérieuse ».

    La Dépêche.fr

  6. #6
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Manifestacion a Carcasona lo 24 d'octobre de 2009


  7. #7
    Membre F.A.M. Avatar de Elisa
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    370

    Par défaut

    ben peut être que c'est du folklore mais ces langues existent et existeront toujours que la france le veuille ou non !

  8. #8
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Ce n'est pas le fait d'exister qui importe de nos jours,c'est la reconnaissance officielle qui manque a l'occitan,ca reste du folklore.

  9. #9
    Membre F.A.M. Avatar de Elisa
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    370

    Par défaut

    ben oui mais le folklore lui aussi a toujours existé et existera toujours !

Discussions similaires

  1. Réponses: 12
    Dernier message: 03/09/2009, 23h42
  2. Défense : plusieurs projets stratégiques toujours en attente
    Par Toufik dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/05/2009, 20h07
  3. Le siège du RCD à Alger attaqué par des manifestants
    Par kredence dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/04/2009, 20h54
  4. Plusieurs milliers de personnes manifestent à Paris pour soutenir Israël
    Par kredence dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/01/2009, 00h25
  5. Des milliers d'hectares brûlent à travers le pays
    Par Toufik dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/09/2008, 15h02

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •