Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: 1er novembre

  1. #1
    Membre F.A.M. Avatar de Elisa
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    370

    Par défaut 1er novembre

    L’indépendance de ne pas en parler !

    Par Hakim Laâlam
    Email : laalamh@yahoo.fr
    FLN : «Nous soutenons l’appel du Président à lutter contre la corruption et, à notre tour, nous allons mener une bataille sans merci contre ce fléau.»

    Lequel des 2 fléaux ?

    Le 2 novembre, que retenir du 1er Novembre ? Un fait qui, à mes yeux, définit, à lui tout seul, l’indépendance confisquée. Les journalistes d’ Al Khabar ont reçu une visite plutôt inattendue ces derniers jours. Des citoyens se sont déplacés au siège de ce grand quotidien arabophone pour annoncer qu’au bout de moult démarches pour tenir le coup, au bout de mille et un sacrifices pour garder le cap, au bout de quantité de tentatives pour ne pas sombrer, au bout du désespoir, le leur et celui de leurs familles, ils se sont résolus à… vendre leurs reins pour survivre, pour se nourrir. Voilà ! Face à ça, je refuse d’entamer ne serait-ce qu’un soupçon de débat sur «qui dirigeait véritablement la base de l’Est ?», sur «la primauté de l’intérieur sur l’extérieur », sur «qui a vendu le commando Ali Lapointe ?», sur «était-il judicieux pour le FLN d’appeler à une grève générale en 1956 ?» sur «les purges dans les rangs messalistes et dans ceux du PC», sur «la véritable tête pensante de la Révolution» ou encore sur «comment écrire l’histoire, l’épopée de la guerre de Libération ?». Je refuse cela tout net pour des raisons… néphrétiques ! Pour une histoire de reins ! Le fait même que 55 ans après le déclenchement de la guerre de Libération il puisse y avoir des Algériennes et des Algériens réduits à vendre leurs organes pour que leurs enfants boivent un peu de lait m’interdit de prononcer, même du bout des lèvres, le mot «indépendance ». Chaque médaille décernée, chaque discours grandiloquent sur les batailles gagnées valeureusement, chaque diplôme frappé en son angle des couleurs nationales et du ruban de la République, chaque distinction doit être, à mes yeux, encoché, entaillé, balafré de et par ce fait indélébile, incensurable, impossible à cacher et sur lequel aucun décret officiel ne peut jeter de voile castrateur : en novembre 2009, des citoyens algériens vendent leurs reins pour ne pas mourir de faim. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
    H. L.
    www.tacervellesarrete.blogspot.com

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Découverte macabre, 55 ans après le déclenchement de la guerre de libération national

    Découverte macabre, 55 ans après le déclenchement de la guerre de libération nationale


    132 corps de chouhada retrouvés dans une fosse commune à Zemmouri

    Cinquante-cinq ans après le déclenchement de la guerre de libération nationale, des fausses communes où ont été jetés les corps de nos frères moudjahidine continuent d’être découvertes, dans plusieurs régions du pays.

    Ainsi, les traces sauvages de l’occupation française restent toujours présentes dans le quotidien du citoyen algérien.

    Exemple en est avec la découverte fortuite, cette semaine, des ossements de 132 chouhada au niveau de la caserne militaire de Zemmouri, suite à des travaux de terrassement effectués à l’entrée de Zemmouri Bahri.

    Selon des témoignages avisés recueillis sur les lieux, ces ossements de moudjahidine entassés dans une fosse commune, après avoir été fusillés, datent de l’époque de la guerre de libération.

    Les résultats des recherches entamées sur les lieux indiquent que ces martyrs ont été ligotés à l’aide de chaînes et de fil barbelé.

    Notre source souligne, par ailleurs, que d’autres ossements sont enterrés dans une fausse commune située à côté de la première.

    Ils seront incessamment déterrés pour être mis en terre au niveau de Makam Chahid (place des Martyrs de Zemmouri). Selon une autre source sécuritaire, des traces de torture ont été relevées sur certains chouhada, au niveau du crâne et des avant-bras.

    Ce qui laisse comprendre, une fois de plus, que l’ennemi achevait ses victimes sauvagement.

    Une cérémonie funéraire a eu lieu en présence de nombreuses personnalités, notamment le ministre des Moudjahidine, Mohamed Chérif Abbas, le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hachemi Djiar et le secrétaire général de l’Organisation nationale des Moudjahiddine (ONM), Saïd Abadous.

    Dans une grande émotion, ils ont rendu un vibrant hommage à ces chouhada inconnus.

    Dans cette découverte macabre qui coïncide avec le 55e anniversaire du déclenchement de la guerre de libération nationale, des témoignages indiquent que de nombreux chouhada étaient déportés vers d’autres régions d’Algérie pour être jetés dans des fosses communes, loin de leurs familles et compagnons.

    C’est le cas de ces 132 chouhada qui n’ont pas pu être identifiés et demeureront ainsi des martyrs inconnus.

    Enfin, il est à signaler que l’hypothèse de l’existence d’autres fosses communes à Zemmouri est fortement évoquée.

    Le Jeune Indépendant

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de Elisa
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    370

    Par défaut

    Personne ne nit tout cela, en tout cas pas moi mais il faut voir les deux cotés du tableau quand meme et le premier ne peut pas être ignoré

  4. #4
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Pour l'instant,c'est bien la France et beaucoup de francais nostalgiques de l'Algerie qui sont responsable de la pagaille en Algerie

    On parle de corruption en Algerie,mais il faut 2 partie,pourquoi la partie francaise qui donne des commission aux corrompus algeriens n'est jamais inquiete,ni meme denoce,ou est l'etat de droit en France.

    Quand il s'agit de l'Algerie tous les coups bas sont permis,pas de loi,pas de foi,l'Algerie pour les francais,c'est la jungle.

    On parle des consequences,mais on n'ose jamais parler des causes,

    Tant que la France est notre principal fournisseur,tant que le francais est encore enseigne en Algerie,tant que 90% des nos importations viennent de France,tant que nos journalistes francophones se font les echos de la politique neo-colonialiste francaise en Algerie,tant que nos etudiants,chomeurs revent de France,l'Algerie n'ira pas loin.

    Le complexe du colonise est un mal qui ronge le pays depuis 62,il est pire que le Sida,la peste,et le cancer .

    Tant que l'on ne separera pas de la gangrene francaise,on restera miserable a leur yeux,et aux yeux du monde.

  5. #5
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Oh Que si,la majorite des francais le nie.

    Le gouvernement francais l'a toujours nie.

    Au contraire,n'ont-ils pas vote une loi,au parlement francais, glorifiant la colonisation de l'Algerie ?

    Ils continuent toujours de nier le genocide et les crimes contre l'humanite en Algerie.

    ----------------------------------------------------------------
    Citation Envoyé par Elisa Voir le message
    Personne ne nit tout cela, en tout cas pas moi mais il faut voir les deux cotés du tableau quand meme et le premier ne peut pas être ignoré
    Dernière modification par kredence ; 07/11/2009 à 15h24.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 13/10/2009, 04h07
  2. Angleterre - Algérie, le 11 novembre à Wembley ?
    Par kredence dans le forum Tout le Sport
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/09/2009, 13h26
  3. Le Hoggar, a partir de fin novembre.
    Par desert dans le forum Communauté Algérie Monde
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/08/2008, 18h41

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •