Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: Mots arabes en occident

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut Mots arabes en occident

    La langue arabe appartient au groupe des langues sémitiques et serait vraisemblablement née sur les chemins de la péninsule arabique parmi les populations nomades. Bien qu'il reste hasardeux de la dater avant le début de sa diffusion à plus grande échelle, par le biais des écrits coraniques, les historiens la croient issue de plusieurs dialectes parlés par les bédouins d'une époque fort lointaine. On croit même que ces peuples, malgré certaines différences culturelles, se seraient employés à construire un langage commun, doté d'une grammaire commune, et que ce langage propre aux voyageurs du désert pourrait être l'ancêtre de la langue arabe.

    Elle fut d'abord poésie, déclamée par des orateurs charismatiques et transmise de génération en génération. Puis vint le Prophète (Mahomet, 570-632), les conquêtes, la pensée musulmane. Certains nomades se sédentarisèrent à proximité de La Mecque, et les plus grands philosophes, les plus illustres savants, les plus réputés médecins l'utilisèrent bientôt pour communiquer. Du 7e au 9e siècle de notre ère, l'arabe se répandit sur tout le territoire de l'empire islamique, un empire si vaste qu'il atteignait la Chine.

    En 711, les troupes musulmanes débarquèrent sur les rives de la péninsule ibérique. Jusqu'à la chute du royaume de Grenade, en 1492, les Musulmans régnèrent sur l'Espagne ou sur des parties de l'Espagne, imposant langue et diversité culturelle. Plus de sept cents ans pendant lesquelles les Espagnols se sont imprégnés des couleurs mauresques. De cette Espagne arabisée, il reste encore des noms de villes (Alcalá, Algésiras, Gibraltar) ainsi que de nombreux mots, de nombreuses expressions teintées d'agréables sonorités orientales dont voici quelques exemples : adobe, de l'arabe at-tûb (brique de terre séchée) ; alazán, de l'arabe al-ashab (roux) ; berenjena, de l'arabe al-bâdhinjân (aubergine) ; caramelo, de l'arabe kura al-muhalla (caramel) ; carraca, de l'arabe karraka (barque à voiles dont le fond est plat) ; cúrcuma, de l'arabe kurkum (l'épice) ; marroquí, de l'arabe marâkichî (maroquin/maroquinerie) ; mesquita, de l'arabe masjid (mosquée) ; naranja, de l'arabe nâranj (orange), etc. Mots arabes en occident

    Vers le 9e siècle, ce fut au tour des Francs de Charlemagne (v.742-814) de goûter à la culture orientale. À cette époque, le célèbre calife Haroun al-Rachid (763-809), bien plus qu'un héros de roman (Les Mille et Une Nuits), noua des relations amicales avec l'empereur du peuple franc et la culture arabe amorça son influence dans cette région de l'Europe. Pendant les siècles qui suivirent, au fil des invasions et des croisades, la langue arabe s'immisça ponctuellement dans les différents langages qu'employaient les médiévaux, souvent par le biais du latin (lui-même fréquemment dérivé du grec). Par exemple : couffin issu du latin cophinus et de l'arabe quffa ; cumin issu du latin cuminum et de l'arabe kammûn ; dinar issu du latin denarius et de l'arabe dinâr ; nénuphar issu du latin médiéval nenuphar et de l'arabe nînûfar.

    Dans le français actuel, une multitude de mots arabes se sont intégrés à la langue. Certains restent toutefois d'un usage spécifique à une réalité arabe, comme dans les cas de : alcazar, de l'arabe al-qasr ; algarade, de l'arabe al-ghâra ; chadouf, de l'arabe châdûf ; fellah, de l'arabe fallâh ; gabelle, de l'arabe al-qabâla ; khôl de l'arabe kuhl ; ksar, de l'arabe qasr ; mamelouk, de l'arabe mamlûk ; muezzin, de l'arabe mu'adhdhin ; simoun, de l'arabe samûm…

    Après les conquêtes arabes en Occident, la langue de Mahomet trouva un autre vecteur puissant par le biais de la littérature. Insistons d'ailleurs sur le fait que c'est souvent dans le domaine des arts, des sciences et de la vie domestique que la culture arabe a marqué le plus largement le langage européen. En français, une multitude de mots en témoigne : alchimie (al-kîmyâ), alcool (al-kohl), algèbre (al-jabr), almanach (al-manâkh), amalgame ('amal al-jamâ'a), arsenal (as-?inâ'a), babouche (bâbûch), baldaquin (baghdâdî), bougie (bajâya), caïd (qâ'id), camphre (kâfûr), carafe (gharrâfa), caravansérail (kârwân sarây), carthame (qurtum), casbah (qasaba), chat (kutt), chemise (qamis), chiffre (sifr), clébard (kalb), coton (qutn), douane (dîwân), écarlate (siqillat), élixir (al-'iksîr), épinar ('isbinâkh), fanfaron (farfâr), gazelle (ghazâla), gerbois (yarbu), girafe (zarâfa), goule (ghûl), guitare (qîthâra), haschich (hachîch), hasard (az-zahr), jaquette (jakk), lascar ('al-askar), luth (al-'ûd ), magasin (makhâzin), marabout (murâbit ), massage (masaha), matelas (matrah), matraque (mitraqa), mesquin (miskîn), momie (mûmiyâ'), mousseline (mawsilî), nuque (nukhâ'), raquette (râhat), razzia (ghazwa), safari (sâfara), safran (za'farân), sofa (sûfa), sorbet (charbât), soude (suwwâd), tabouret (tunbûr), talisman (talsam), tambour (al-tambûr), tasse (tâsa), toubib (tabîb), truchement (turjumân), vizir (wazîr), zouave (zwâwâ).

    D'autres mots arabes enjolivent aussi le vocabulaire occidental depuis plusieurs siècles sans que l'on n'en soupçonne véritablement l'origine. En voici quelques exemples : en Italie, surtout par le biais de la Sicile qui fut occupée par les Arabes (milieu du 9e siècle jusqu'à la fin du 11e), on retrouve assassino issu de l'arabe hachchâchîn, giubba (veste d'homme) issu de l'arabe jubbav, zibibbo (raisin) issu de l'arabe zabîb. Au Portugal, certains apports notables sont également à souligner comme : aceituna (olive), dérivé du mot arabe al-zaytûna ; azeite (huile d'olive), dérivé du mot arabe al-zayt; almôndega (boulette de viande de la taille d'une noisette) dérivé du mot arabe al-bunduqa ; monção (mousson), dérivé du mot arabe mawsim ou encore xarope (sirop), dérivé du mot arabe charâb. Germains et Anglo-Saxons ont aussi enrichi leur vocabulaire de différents emprunts à l'arabe grâce aux colonisations, aux conquêtes, aux invasions, aux occupations, etc.

    La langue arabe a donc cheminé un peu partout sur les continents africain, asiatique et européen. Elle a donné naissance à des groupes dialectaux spécifiques selon les régions du monde qui l'ont adoptée. Par conséquent, ce sont les plus importants de ces dialectes qui ont laissé des marques linguistiques dans les lexiques européens. Ils proviennent notamment de la péninsule arabique (dialectes arabiques), d'Anatolie et d'Irak (dialectes mésopotamiens), de Jordanie, du Liban, de la Palestine et de Syrie (dialectes syro-libanais), d'Égypte (dialectes égyptiens, du Soudan et du Tchad (dialectes soudanais et tchadiens), de Libye (dialectes libyens), d'Algérie, du Maroc et de Tunisie (dialectes maghrébins), de Mauritanie (dialecte hassaniya). Enfin, on note encore des influences religieuses dans la construction de la langue arabe : l'arabe chrétien, l'arabe musulman et le judéo-arabe, ces distinctions permettant à la langue de se décliner en termes variables et de propager des valeurs diverses.

    Fascinante donc, l'épopée de la langue arabe en Occident aura engendré une foule de mots évocateurs aux consonances exquises que les amoureux des langues manieront avec un plaisir manifeste. Des mots comme barbacane (bâb al-baqqâr), café (qahwa), couscous (kuskus), djellaba (jellâba), djin (jinn), hammam (hammâm), Kif-Kif (kîf-kîf), loukoum (râhat-al-hulqûm), smala (zamâla), souk (sûq), etc. Des mots charmants, des mots vivants, des mots qui permettent le voyage et l'aventure à travers une langue qui évolue dans une interaction constante avec le monde…

    L'aventure de la langue arabe en Occident (Poche)
    de Henriette Walter (Auteur), Bassam Baraké (Auteur)

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de romance
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    4 765

    Par défaut

    merci kredence pour cette page d histoire

  3. #3
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    10 956

    Par défaut

    Je t'en prie ,Romance.

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de Elisa
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    370

    Par défaut

    J'avais écris un article sur un petit journal local sur l'apport de la culture arabe à l'occident et justement les mots provenant de la langue arabe étaient cités à l'intérieur.
    Je possède d'ailleurs cet ouvrage à la maison "arabesque" que tu cites plus haut

Discussions similaires

  1. mots Algeriens d`origine turc
    Par Sabrina dans le forum Le Café
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/10/2009, 00h34
  2. lEs mOts dE mEs mauX
    Par rOckGirl dans le forum Littérature, Histoire et Poésie
    Réponses: 13
    Dernier message: 02/05/2009, 03h14
  3. groupe de 5 mots
    Par romance dans le forum Le Café
    Réponses: 32
    Dernier message: 30/03/2009, 11h37
  4. Sens des mots !
    Par goutdemiel dans le forum Littérature, Histoire et Poésie
    Réponses: 10
    Dernier message: 31/10/2008, 23h43
  5. Des mots de partout
    Par Ahlem13 dans le forum Littérature, Histoire et Poésie
    Réponses: 46
    Dernier message: 04/10/2008, 23h57

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •