AP | 04.11.2009 |

Un tribunal de Milan (nord de l'Italie) a condamn mercredi des peines de cinq huit ans d'emprisonnement 23 agents de la CIA, jugs par contumace pour l'enlvement en 2003 dans la mtropole lombarde d'un imam gyptien, Abou Omar.

Il s'agit du premier procs visant les enlvements extrajudiciaires et transfrement secrets par la CIA, la centrale de renseignement amricaine, de personnes souponnes de terrorisme aprs les attentats du 11 septembre 2001.

Le porte-parole du dpartement d'Etat, Ian Kelly, a dclar que l'administration Obama tait "due par les verdicts" mais qu'elle ne ferait pas d'autres commentaires sur ces condamnations.

Les agents amricains taient accuss d'avoir enlev Abou Omar le 17 fvrier 2003 Milan, avant de le transfrer dans des bases amricaines en Italie et en Allemagne. Il a ensuite t dtenu en Egypte, o il dclare avoir t tortur. Abou Omar a t libr aprs quatre ans de dtention sans tre inculp.

L'ancien chef de l'antenne de la CIA Milan, Robert Seldon Lady, a t condamn huit ans d'emprisonnement, 22 autres agents copant de cinq ans d'emprisonnement. Trois autres Amricains, bnficiant de l'immunit diplomatique, n'ont pas fait l'objet de condamnations. Tous taient absents et jugs par contumace.

Cinq membres des services de renseignement italiens, galement poursuivis pour les mmes faits, ont t acquitts. Le tribunal explique ne pas avoir pu avoir accs aux informations ncessaires pour statuer, l'affaire tant couverte par le secret d'Etat.

Le verdict "envoie un signal fort pour les crimes commis par la CIA en Europe" au nom de la guerre contre le terrorisme, a comment Joanne Mariner de l'organisation de dfense des droits de l'homme Human Rights Watch. Ces crimes taient "inacceptables et injustifis", a-t-elle dclar. AP