(sources) France Info - 11:13

SOS racisme publie ce matin un rapport sur la pratique du "fichage ethnique". L’association accuse une quinzaine d’entreprises de conserver des données identifiant leurs salariés selon des critères ethniques. La compagnie Air France est notamment pointée du doigt.

Dans son rapport, SOS Racisme épingle une quinzaine d’entreprises, dont quelques “gros poissons”, comme Air France. Selon le rapport, la compagnie aérienne a dressé une typologie raciale de ses hôtesses et stewards, qui est utilisée à l’occasion de vols spéciaux. Il s’agit du transport des équipes sportives par exemple ou à l’occasion de manifestations particulières.

Concrètement, un formulaire est soumis aux personnels navigants commerciaux. Il comporte des questions comme la couleur des yeux, ou encore le type racial des intéressés.

Selon les termes de l’article 226-19 du Code Pénal, le fichage ethnique constitue une infraction. La loi interdit la “mise ou conservation en mémoire informatisée sans le consentement exprès de l’intéressé des données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître [notamment] les origines raciale ou ethniques”.