Dans un projet de loi présenté en conseil des ministres le 22 juillet, Bernard Kouchner veut empêcher les voyageurs de visiter les zones à risques.
Pour cela, il veut contraindre les personnes qui ont été otages à participer aux frais de leur propre sauvetage. L’Allemagne et la Suisse ont déjà mis en vigueur des mesures similaires.

Le projet de loi du ministre des Affaires étrangères souhaite désormais « responsabiliser » les ressortissants français qui se rendent dans des zones dangereuses « sans raison légitime ».

Le texte évoque des zones à risques, répertoriées sur la page conseil aux voyageurs du site du ministère des Affaires étrangères.

Parmi elles, l'Afghanistan, le Pakistan, l'Irak, le Yemen, le Sri lanka, le Pérou, le Tchad, la Tanzanie, le Vénézuela, la Colombie, l'Algérie, Madagascar, le Soudan, la Somalie, le Paraguay, le Nigéria, la Géorgie sont cités, ainsi que les zones maritimes infestées de pirates.

Le projet de loi vise aussi les organismes de voyage qui permettent le départ pour des zones dangereuses

http://www.lesindiscrets.com/article...sauvetage.html