Le bras de fer reprend entre les autorités de la wilaya de Tizi Ouzou et l'Eglise Protestante d'Algérie (EPA).

Le temple Tafat dans la ville de Tizi Ouzou a reçu, mercredi 11 novembre, une notification de fermeture du wali, a appris TSA auprès de son responsable M. Krireche.

Cette notification intervient dix jours après le déménagement vers ses nouveaux locaux.

Le motif invoqué par l’administration est que le nouveau siège de l’EPA a été bâti avec un permis de construire pour des locaux à usage commercial et non religieux, comme le stipule la loi de février 2006 régissant les cultes non musulmans.

« J’ai refusé de signer la notification mais j’ai été auditionné par la police », a expliqué M. Krireche, qui soutient :

« je suis en conformité avec les lois de mon pays puisque je n’ai fait que mettre ces locaux à la disposition d’une association reconnu par l’Etat algérien».

M. Krireche, qui a confié avoir saisi l’EPA, n'entend pas céder devant la décision des autorités de la wilaya de Tizi Ouzou, comme d’ailleurs les deux-cents fidèles du temple.

Ils comptent venir ce samedi pour accomplir la prière hebdomadaire comme à l’accoutumée même si le recours à la force publique n’est pas écarté pour amener les responsables du temple Tafat à cesser leurs activités dans leurs nouveaux locaux.

M. Krireche s’est même déclaré prêt à saisir la justice sur cette affaire.
TSA