A la veille du match Egypte-Algérie qui décidera de la qualification en coupe du monde 2010 de l'une ou l'autre équipe, l'ambiance est électrique au Caire. Jeudi, le bus des joueurs algériens a essuyé des jets de pierres. Dans le rue, au Caire, c'est une autre version qui circule.

Le caillassage du bus algérien ? Dans la rue, au Caire, on n'y croit pas un instant. Les Cairotes sont convaincus que les joueurs algériens ont monté de toutes pièces l'agression, reprenant en cela les commentaires qu'en ont fait les médias égyptiens.

«Certains joueurs (algériens) ont commencé à détruire les vitres du véhicule en prétendant avoir été la cible de jets de pierres», a affirmé l'hebdomadaire Al-Ahram. Le quotidien Al-Chourouq a quant à lui parlé d'une «crise montée de toutes pièces».

«Au Caire, les taxis sont le baromètre de la rue, explique Nicolas, un Français arrivé au Caire jeudi, une heure après l'incident. Et ceux que j'ai pris ici n'en démordent pas, ils pensent que c'est un coup monté. Quand on évoque le sujets avec les gens, on nous répond que les Algériens ont voulu faire du scandale pour que la pression monte». Et d'expliquer que la version populaire est «que les joueurs de l'Algérie ont ouvert eux même les vitres du bus et on cassé les vitres depuis l'intérieur»! Et qu'importe les bris de verre et le sang à l'intérieur retrouvés sur le sol du bus de la délégation algérienne. «Les gens vous disent que cela ne les étonne pas venant des Algériens».

Jeudi, le bus des joueurs algériens a essuyé des jets de pierres entre l'aéroport et leur hôtel. Plusieurs joueurs ayant été blessés. Avec une victoire 3 à 1 à l'aller, les Algériens sont les favoris de ce match retour. Ils peuvent être qualifiés pour la coupe du monde même en perdant d'un but. La tâche sera plus difficile pour l'Egypte qui doit l'emporter 2 à 0 ou par trois buts d'écart.

Pour le match, plusieurs milliers de policiers anti-émeutes seront déployés aux abords du stade et des policiers en civil seront dans le public. L'Algérie n'a plus participé à une coupe du monde depuis 1986, l'Egypte depuis 1990. La rivalité souvent houleuse entre ces deux pays n'est pas nouvelle. En 1989, un match de qualification avait dégénéré en émeutes. Ces dernières semaines, la tension n'a cessé de monter entre les supporteurs par médias interposés et sur internet, au point que les autorités des deux pays ont multiplié les appels au calme.


leparisien.fr