Transparency International vient de publier ce matin, son Indice de Perceptions de la Corruption 2009 (ICP). Cet indice évalue la perception du niveau de corruption dans le secteur public de 180 pays et territoires.

Selon ce dernier rapport, la grande majorité des 180 pays faisant partie de l’Indice 2009 obtiennent une note inférieure à cinq sur une échelle de 0 (haut degré de corruption perçu) à 10 (faible degré de corruption perçu).
L’IPC évalue la perception du niveau de corruption affectant l’administration publique dans un pays donné. Il s’agit d’un Indice composite, fondé sur 13 enquêtes différentes menées auprès d'entreprises ou d'experts. L’édition 2009 attribue un score à 180 pays, soit autant que dans l'IPC 2008.

La Tunisie avec un score de 4.2 se pose à la tête de la liste des pays les moins corrompus d’Afrique du nord, meilleure que le Maroc (3.3), l’Algerie avec un score de 2.8, l'Egypte (2.8) et la Libye (2.5).
ICP 2009

La Nouvelle-Zélande, le Danemark, et Singapour font figure des trois pays les "moins corrompus" dans le rapport annuel qui établit un index de "perception de corruption" .

L'ONG, dont le siège est à Berlin, n'a pas épargné les pays industrialisés. "L'argent corrompu ne doit pas pouvoir trouver des zones de refuge. Il est temps d'en finir avec les excuses", a écrit sa présidente Huguette Labelle dans ce rapport.