lepays.fr

Dans les yeux dAmar Yahia, le bonheur et la fiert se lisent chaque seconde. Peintre en btiment aux Ets Cordoba Belfort, Amar est le frre an dAnthar, devenu mercredi soir, licne du football algrien. En inscrivant le seul but du match de barrages entre lAlgrie et lgypte, qualifiant ainsi son pays pour le Mondial 2010, le destin de ce footballeur de 27 ans a sans doute dfinitivement bascul.

Le foot est devenu une cause nationale

limage dun Zidane, dun Beckham ou dun Totti, Anthar Yahia, qui tait dj adul par les supporters algriens qui le surnomment le guerrier , Anthar est dsormais la rfrence de tout un pays.

Pourtant, lhistoire du nouveau chouchou du peuple algrien nest pas banale. N en 1982 Mulhouse, Anthar repart quelques mois plus tard pour lAlgrie avec ses parents.

Il ne reviendra en France que cinq ans plus tard avec sa famille, pour sinstaller rue dAmsterdam aux Rsidences Belfort : Il avait toujours un ballon dans les pieds raconte son frre, Il voulait devenir footballeur professionnel. Il a commenc en prenant une licence au Racing Belfort, et cest de l, quil est parti ensuite pour le FC.Sochaux.

Jusqu 18 ans, Anthar va donc frquenter le Chteau Seloncourt, avant de signer pour lInter Milan. Viendront ensuite Bastia, Nice et depuis 2008, Bochum en Allemagne.

Il est aussi en quipe nationale depuis 2002 souligne Amar, Avec la slection, les choses ont vraiment chang depuis deux ans et les qualifications pour ce Mondial. Dj pour la CAN 2004, on sentait une ferveur autour de lquipe.

Mais l, cela a explos Ces derniers mois, la pression tait immense sur les paules des joueurs. En fait, les responsables ont senti quil y avait quelque chose faire. Du coup, lquipe a eu une prparation militaire et un huis clos a mme t impos durant les derniers jours. Le foot devenu une cause nationale.

Invits par Anthar, le 13 octobre dernier, Amar Yahia et Florent Cordoba se sont rendus Alger pour assister Algrie-Rwanda (3-1) et ont pu se rendre compte de lengouement exceptionnel quil rgne autour de lquipe des Fennecs.

On les a reus avec des fleurs, eux, avec des cailloux

Jai vraiment t bluff souligne Florent Cordoba, LAlgrie est un pays mconnu, mais magnifique. Les gens sont vraiment serviables et disponibles. Dans le stade, lambiance tait indescriptible, mais trs bon enfant. Pendant quatre-vingt-dix minutes, les supporters ont chant, cri, soutenu leur quipe. Ctait un grand moment de sport.

Avec une tte sur le poteau et un but refus alors que le ballon avait franchi la ligne, Anthar stait dj mis en vidence.

Toutefois, le 14 novembre dans lenfer du Caire, le numro 4 de lAlgrie ne put viter le but de lgyptien Matab (95e), obligeant les deux pays disputer un match de barrages : A laller, nous les avions reus avec des fleurs commente sobrement Amar, Eux, nous ont reu avec des cailloux. Mais Khartoum au Soudan, on leur a montr qui taient les meilleurs.

Le Prsident Bouteflika a affrt 48 avions

Pour bien prendre conscience de lengouement national et de limportance du rendez-vous, Amar ajoute : Mercredi dernier, le prsident Abdelaziz Boutflika a envoy gratuitement 10 000 supporters dans 48 avions pour les soutenir Khartoum et voir mon frre marquer le but de la qualification de notre pays.

Depuis, Anthar ma confi au tlphone, que ctait le plus beau jour de sa vie. Il sait quil a marqu de son empreinte lhistoire du foot algrien, et dailleurs, il a ddi son but au peuple algrien du monde entier.

Tout comme celle de ses partenaires, sa vie pourrait bien basculer dfinitivement lors du Mondial 2010.

Ainsi, la slection algrienne a dj t reue en grandes pompes jeudi soir, au Palais du peuple, et les hros de Khartoum ont tous t dcors de la mdaille El-Athir, la plus haute distinction du pays, avant de recevoir une gratification individuelle avoisinant les 400 000 euros ! Avant son but,

Anthar tait dj un hros et le chouchou des Algriens indique firement son frre, Il tait sur toutes les affiches du Mondial 2010. Il a dj tourn trois pubs pour du foot, de la tlphonie, du jus dorange Cela va devenir de la folie.

Forcment, cette folie , Amar a envie de la partager : Mes parents habitent Bavilliers, et mercredi soir, deux heures aprs le match, ils taient dj dans le train pour aller prendre lavion Marseille sourit lintress, qui lui sest envol ce week-end pour aller partager pendant quelques jours ce bonheur familial.

Moi, je reste serein sur lavenir dAnthar affirme Florent Cordoba, A 18 ans, je lai vu partir Milan. L, je retrouve la mme personne : pos, humble, gentille. Anthar est trs mr pour son ge et il prend toujours beaucoup de recul par rapport aux vnements.

Cest vrai conclut Amar, Quand il vient Belfort, il va voir les deux trois copains quil a gards ici, ou son coiffeur aux Glacis. Il laisse sa belle voiture au garage, et prend la mienne pour ne pas se faire remarquer. Pour lui, lessentiel ici, cest de venir se reposer, manger et surtout profiter de lambiance familiale. Lamour pour mes parents, cest la chose la plus importante pour lui

Pascal Pigatto