Algérie : un militaire tué dans un attentat

Un commandant de l'armée algérienne a été tué mardi dans l'explosion d'une bombe dans la région de M'sila, à 250 km au sud d'Alger, ont rapporté aujourd'hui des journaux algériens attribuant l'attentat à des islamistes, mais l'information n'a pu être confirmée de source officielle.

"Le commandant d'une unité opérationnelle de l'ANP (Armée nationale populaire) au niveau de Aïn Rich dans (le département) de M'sila a été tué hier à la suite de l'explosion d'une bombe que les terroristes avaient enfouie sous le cadavre d'un nomade enlevé 48 heures auparavant", écrit le quotidien francophone El-Watan (privé) en référence aux islamistes armés.

Le cadavre de cet homme, tué par balles, a été jeté sur la chaussée par ses ravisseurs, a précisé le quotidien arabophone Ennahar.

"Une bombe, placée sous le cadavre d'un vieillard retrouvé mort dans la région de M'sila, a explosé, provoquant le décès d'un commandant de l'armée qui s'apprêtait à vérifier l'état de l'homme", écrit ce journal. Des "sources sûres" ont assuré à Ennahar qu'un "groupe terroriste" avait placé la bombe sous le cadavre pour frapper des militaires.

El Watan