37 hommes d’affaires arabes sont devenus milliardaires cette année.
et plus bas vous trouverez le grand boss de orascom Djezzy " naguib siwiris" mène lahyat les Algeriens .

Le magazine "European Business" a publié la liste des 50 hommes d’affaires les plus riches dans le monde arabe. Les fortunes personnelles se sont accrues dans les pays du Moyen-Orient, en comparaison avec les années 2007 et 2008, où elles ont baissé de 16 %, et 37 hommes d’affaires arabes sont devenus milliardaires cette année.

L’étude révèle que le pétrole ne constituera plus dans l’avenir un facteur d’enrichissement au Moyen-Orient, ce qui fera baisser le taux de croissance dans ces pays qui demeureront, néanmoins, les pays les plus riches du monde, avec une croissance du PIB de 6 % à l’horizon de 2013.

Le prince al-Walid Ben Tallel tient le haut du pavé, en étant l’homme d’affaires arabe le plus fortuné. Il est fondateur d’un groupe d’investissements financiers, considéré comme l’un des groupes d’investissements le plus diversifié dans le monde, avec une fortune estimée à 16.3 milliards de dollars. Au cours des 9 premiers mois de l’année, l’empire al-Walid a annoncé des recettes nettes estimées à 254.4 millions de dollars.

Mohamed al-Amoudi, propriétaire du groupe al-Amoudi, vient en deuxième position avec une fortune équivalant à 8.8 milliards de dollars. Al-Amoudi gère la société Corral Petroleum, après s’être entré en possession de la société suédoise Prime Petroleum, il y a quinze ans. Les actions d’al-Amoudi ont perdu 30 % de leur valeur l’année dernière, du fait des retombées de la crise économique.

Cheikh Mohamed Ben Issa Jaber, occupe la troisième position, avec une fortune de 8.5 milliards de dollars. La famille Ben Laden a conservé sa position dans la liste des fortunés arabes, en occupant le 5ème rang, avec une fortune dépassant les 7 milliards de dollars. La famille gère des projets pétrochimiques, industriels, ainsi que des investissements pétroliers, gaziers, environnementaux etc.

Najib Sawiris est classé à la 10ème position avec 4 milliards de dollars. Le milliardaire égyptien détient 50 % du capital de trois sociétés : "Orascom télécom Holding", "Orascom Hotel Holding" et "Orascom Building Materials Holding".