La cte nord du Ymen est toujours la cible des raids saoudiens. Les nouvelles font part du soutien des Etats-Unis aux dmarches rpressives de l'Arabie saoudite, ce qui met, clairement, en vidence le prtendu changement promis par le Prsident amricain. Pendant ce temps l, l'Iran ne reste pas silencieux. Le prsident du Majlis islamique d'Iran a critiqu les dmarches militaires du gouvernement saoudien consistant massacrer les Musulmans ymnites sur la frontire saoudienne. Lors de son discours la sance plnire de dimanche du Majlis islamique, Ali Larijani a voqu, aussi, la reconduction, par les Etats-Unis, des sanctions contre le peuple iranien.

"Tout cela tmoigne de la profondeur des prtendus changements des autorits amricaines.", a-t-il raill. Larijani a, ensuite, voqu l'attitude ambivalente des locataires de la Maison Blanche qui a, en effet, engendr l'extension du terrorisme et de l'inscurit dans le monde. Il est vrai qu'en dialoguant avec les terroristes et en soutenant les politiques rpressives, ceux qui prtendent lutter contre le terrorisme n'ont rien fait d'autre que de crer une situation des plus catastrophiques, dans le domaine du terrorisme et de la violation des Droits de l'Homme.

Les horribles crimes israliens Gaza, ainsi que la collaboration et le soutien au massacre des Chiites ymnites, en sont, certes, des exemples manifestes. Le massacre des Chiites, au Ymen, devant le silence de mort des mdias rgionaux, tmoigne des discriminations qui existent dans les prises de position, l'gard de la situation des Chiites et des Musulmans. En soutien l'arme ymnite, les avions de combat saoudiens ont bombard, ces derniers jours, maintes reprises, les rgions population chiite sur la frontire entre le Ymen et l'Arabie saoudite. Ils ont mme utilis des bombes au phosphore blanc, d'aprs les sources d'informations.

Que font les Etats-Unis? Et bien, ils approuvent et collaborent la rpression des Chiites du Ymen. Cela ne peut tre qu'un des signes indniables des politiques perfides des Etats-Unis. Tout ce que l'on a pu constater, depuis l'arrive au pouvoir d'Obama, de la part de la Maison Blanche, a t tout fait contraire aux dclarations de son prsident, comme l'a dj soulign le Guide suprme de la Rvolution islamique.

Ce qui montre la grande distance qui spare les slogans d'Obama de son action. Obama est arriv au pouvoir, avec le slogan du changement. On pouvait se permettre d'esprer qu'une partie du changement annonc concernerait les politiques interventionnistes amricaines envers l'Iran. Obama a, maintes reprises, parl de la ncessit de rparer les anciennes erreurs des Etats-Unis vis--vis de l'Iran. Il a, pourtant, dj, embot le pas de son prdcesseur, contrairement tous ses slogans et prtentions, chose que le prsident du Majlis iranien a dplor dans ses dclarations d'aujourd'hui, dimanche.



http://french.irib