Alors que beaucoup d’entre eux sont partis à Khartoum soutenir les Verts dans leur confrontation avec l’Égypte, de nombreux fonctionnaires de la wilaya d’El-Tarf ont été surpris dès la reprise du travail dimanche dernier de recevoir de leurs supérieurs des questionnaires relatifs à leur absence de leur lieu de travail durant les journées du mardi au jeudi. Alors qu’ils se sont mobilisés sans se poser de questions pour faire partie du voyage vers Khartoum, ils ne savaient pas qu’à leur retour ils trouveraient en face d’eux des responsables qu’ils qualifient de zélés.

liberte