Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: Entraineur des USA

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Messages
    624

    Par défaut Entraineur des USA

    L’entraîneur égyptien des gardiens de but des USA s’attaque à l’Algérie

    Le triste sire, Shoubeïr, qui est l’animateur d’une non moins triste émission sur l’une des micro chaînes égyptiennes qui envahissent l’espace télévisuel, a eu samedi dernier un invité de marque. Il s’agit ni plus ni moins que de l’entraîneur des gardiens de but de la sélection des USA, l’un des adversaires de l’Algérie lors du prochain Mondial.

    «Perdre face à la Slovénie et l’Angleterre n’a aucune importance, seule la victoire face à l’Algérie nous intéresse»
    Zaki Abd Al Fatah, puisqu’il s’agit de lui, a usé et abusé d’arguments aussi fallacieux les uns que les autres pour dénigrer les Fennecs. Ses propos friseront à plusieurs reprises le ridicule. Ce personnage insistera sur le fait qu’il n’était ni Egyptien ni même Arabe !… Il usera d’un langage difficilement compréhensible avec un fort accent «made in States» pour montrer qu’il était plus Américain que les Américains. «Je jure devant Dieu, monsieur Shoubeïr, que lors du Mondial, je n’aurai qu’un seul objectif et ce sera celui de venger mes frères de sang, les Egyptiens. Qu’importe la qualification pour le deuxième tour !»

    «Demandez aux Français ce qu’ils pensent des Algériens»
    L’invité de Shoubeïr, bon sang ne saurait mentir, abondera dans le dénigrement et le mensonge sur tout ce qui est Algérien. Il dira, entre autres : «Un de mes collègues dans le staff technique de l’équipe des USA est d’origine française. Il ne cesse de me parler des Algériens et de tout ce qu’ils représentent d’exécrable. Croyez-moi, c’est un peuple détesté par tout le monde !» En plus de ce qu’il y a de risible dans les propos de l’entraîneur des gardiens des USA, il faut dire que tout cela n’est étayé par aucun argument. Comme on dit, ça ne volait pas bien haut au cours de cette émission.

    «Je fais de l’Algérie une affaire personnelle»
    Shoubeïr, l’homme aux mille visages, se délectait bien sûr de tout ce qui se disait de répugnant sur l’Algérie. Il encouragera le coach américain à aller au fond de sa pensée. Zaki Abd Al Fatah, «l’Américain» dira : «Je fais le serment devant vous que je fais de l’Algérie une affaire personnelle et je promets aux Egyptiens, mes frères de sang, qu’ils seront vengés le jour du match USA-Algérie.»
    Heureusement, comme dit l’adage, que le ridicule ne tue pas, sinon il y aurait un Egyptien, fut-il américanisé jusqu’au bout des ongles, de moins sur terre !

    source: Lebuteur.com

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de romance
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    4 765

    Par défaut

    en ces temps de noël les cirques recrutent pour des numéros de clown

  3. #3
    Admin Forum Avatar de Toufik
    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Shenzhen, China
    Âge
    33
    Messages
    1 700

    Par défaut

    Citation Envoyé par khadija Voir le message
    «Je fais de l’Algérie une affaire personnelle»
    Shoubeïr, l’homme aux mille visages, se délectait bien sûr de tout ce qui se disait de répugnant sur l’Algérie. Il encouragera le coach américain à aller au fond de sa pensée. Zaki Abd Al Fatah, «l’Américain» dira : «Je fais le serment devant vous que je fais de l’Algérie une affaire personnelle et je promets aux Egyptiens, mes frères de sang, qu’ils seront vengés le jour du match USA-Algérie.»
    Nous aussi on en fait une affaire personnelle, on va atomiser les USA et ce sous entraineur...

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de kheddaoui
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Messages
    113

    Par défaut

    on battera inchaa allah les americains comme ont deja fait les anciens contre l'allemagne et ce maudit aura la bouche cousue et il ira vendre du khobz baladi en egypte comme ca il finira bien sa carriere comme vendeur parcequ'il a debute comme vendeu de foule mghamess

  5. #5
    Nouveau Membre
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    7

    Par défaut

    c squ'il s'appel avoir une langue de ****





    Zaki Abdelfettah : «Lorsque j’ai vu les images du caillassage du bus algérien, j’étais très gêné et j’avais honte»


    «Le sélectionneur Bob Bradley m’a demandé de lui fournir toutes les informations sur l’Algérie.»



    L’entraîneur des gardiens de la sélection des Etats-Unis, l’Egyptien Zaki Abdelfettah, a indiqué dans un long entretien qu’il a accordé au site de CNN, qu’il était terriblement gêné lorsque l’équipe nationale algérienne a été agressée au Caire. «C’était la semaine la plus difficile pour moi depuis que je suis sur le sol américain», dit-il.


    * Comment l’idée de travailler pour le football américain vous a traversé l’esprit ?
    J’étais gardien de but de Ghazal El Mahala dans le championnat égyptien. Un jour, j’ai été victime d’une blessure assez sérieuse, une fracture du doigt qui m’a obligé de subir une opération. C’était en 1994, mais je n’ai pas pu reprendre et j’ai été contraint de mettre fin à ma carrière. Pour changer d’air, j’ai décidé d’aller rendre visite à mon frère qui était établi en Californie. Et comme le football était toute ma vie, j’ai demandé à l’épouse de mon frère s’il n’y avait pas un club de football dans les environs, histoire d’avoir une idée sur ce sport qui était récent à cette époque aux Etats-Unis. Elle m’a indiqué qu’il y a un club qui a pour nom Los Angeles Salsa, et nous sommes allés un jour assister à une séance d’entraînement de cette équipe. Sur place, j’ai pu faire la connaissance du président de Los Angeles Salsa que l’épouse de mon frère m’avait présenté, et il a pu savoir par la suite que j’étais gardien de but en Egypte. Il m’a demandé alors si je pouvais l’aider pendant mon séjour en Californie en entraînant les gardiens de but. Il m’a fait un contrat officiel, c’était avant la Coupe du monde de 1994. J’y suis resté jusqu’en 1996, lorsque l’entraîneur de Salsa a signé un contrat au profit de Galaxy. Il m’a emmené avec lui, et j’étais à la fois son adjoint et l’entraîneur des gardiens. Par la suite, les choses se sont passées très vite, en 2005, j’ai travaillé chez les U20 et en 2006 au club de Chifers USA avec Bob Bradley.

    * Et comment avez-vous atterri en sélection américaine ?
    En 2007, Bob Bradley a pris la sélection des Etats-Unis en main. Il m’a pris avec lui malgré une opposition farouche de la part des spécialistes et des médias américains. J’ai été sévèrement critiqué, mais Bradley m’a soutenu et m’a protégé.

    * Quelle est la différence entre le football en Amérique et dans les pays arabes ?
    Il n’y a pas photo, la différence est grande. Eux, ils sont des professionnels, pas de sentiments et pas de social. Mon cas en est la meilleure preuve. Dans les pays arabes, cela se passe autrement.

    * Avez-vous entendu aux Etats-Unis ce qui s’était passé au Caire entre l’Algérie et l’Egypte ?
    Depuis que je suis aux Etats-Unis, j’ai toujours été fier d’être arabe, mais durant la semaine où ont eu lieu les deux matchs, celui du Caire et celui du Soudan, c’était la période la plus difficile pour moi sur le sol américain. J’avais honte, c’était une semaine noire pour moi. Lorsque les images du caillasage du bus algérien au Caire nous sont parvenues par l’intermédiaire du préparateur physique de la sélection des Etats-Unis, qui est de nationalité française, j’étais terriblement gêné. Il m’a demandé comment ce genre de choses puisse arriver entre deux pays arabes, et là, j’avoue que je ne savais pas quoi lui répondre. Ces évènements ont affecté sérieusement notre réputation en tant qu’arabes parmi les occidentaux.

    * Comment voyez-vous les chances des USA en Coupe du monde ?
    La moyenne d’âge de la sélection actuelle ne dépasse pas les 22 ans. Malgré cela, nous comptons aller jusqu’aux quarts de finale.

    * Quelle sera votre mission en Coupe du monde ?
    Le sélectionneur Bob Bradley m’a demandé de lui fournir toutes les informations sur l’Algérie. Je dois suivre toute sa période de préparation et tous les joueurs qui la composent. J’espère que je réussirai ma mission comme je l’ai fait contre l’Egypte lors de la Coupe des Confédérations.

    * Vous attendiez-vous à tomber sur un pays arabe dans votre groupe ?
    Oui, j’avais ce pressentiment. Il était tellement fort que j’avais dit à Bradley qu’on allait affronter l’Algérie. Comme j’avais prévu aussi que l’Egypte n’allait pas se qualifier en Coupe du monde au Soudan parce qu’elle avait compromis toutes ses chances au début des éliminatoires.
    In arabic.cnn


    http://www.lebuteur.com/en/actualite...t-javais-honte

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 22/10/2009, 11h17
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 01/09/2009, 21h55
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 04/01/2009, 03h49

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •