Des bonbons "White Rabbit" et les "koala" interdits en France


Les autorités françaises ont annoncé vendredi le retrait des bonbons de la marque "White Rabbit" et des biscuits de la marque "Koala" dont la teneur en en mélamine s'est avérée supérieure au seuil d'alerte fixé par la Commission européenne (2,5 mg/kg).

Les bonbons chinois de marque White Rabbit et les biscuits de la marque "Koala", à base de lait frelaté chinois contenant trop de mélamine, ont été découverts et retirés de la vente en France.C'est la première fois que la France interdit les produits d'origine chinoise depuis la crise du lait chinois à la mélamine qui a provoqué la mort de 4 bébés en Chine et intoxiqué près de 53.000 autres.

Les services de la Direction générale de la concurrence de la consommation et la répression des fraudes (DGCCRF) et la Direction générale de l'alimentation (DGAL) ont effectué plus de 1400 contrôles portant sur près de 4 tonnes de produits chinois en France.
La teneur en mélamine des bonbons "White Rabbit" et des biscuits "koala" est supérieure aux normes européennes (la concentration maximale autorisée est de 2,5 mg/kg). L'Agence fédérale belge pour la sécurité de la chaîne alimentaire avait déjà signalé qu'un échantillon des bonbons "White Rabbit" contenait 11,24 mg de mélamine par kg.

Les produits incriminés ont été retirés du marché. Les autorités françaises demandent aux personnes qui détiendraient des bonbons "White Rabbit" ou des biscuits "koala" de ne pas les consommer. Il fautimpérativement les détruire.

Selon la Direction générale de l'alimentation, les personnes ayant mangé des bonbons White Rabbit ou des biscuits Koala ne sont pas en danger, puisqu'il ne s'agit pour l'instant que de "l'application du principe de précaution".

continental new