Le haschich, aussi connu sous l’appellation de hasch, shit, kif (en Afrique du Nord) ou charas (en Inde), est une résine visqueuse produite par la plante et obtenue par battage des feuilles et des sommités florales sèches qui est ensuite compressée pour obtenir un cube ou un bloc.

Il faudra environ 45 à 75 kg de cannabis pour produire un kilo de haschich. Il se présente sous forme de morceaux de couleur brun pâle à noir, de consistance molle ou dure. Il est fréquemment fumé, seul ou mélangé au tabac ou à la marijuana, sous forme de cigarette (joint), à l’aide d’une pipe ou plus rarement sous forme de cigare. Il peut aussi être inclus dans des biscuits ou des gâteaux.

La teneur en D9THC du haschich est généralement comprise entre 3 et 6 % lors d’une production normale. Plus dispendieux que la marijuana, le haschich se vend environ 300 $ à 350 $ l’once sur le marché.

Les effets du kif ne dépendent pas seulement du mode de consommation, de la quantité ou du taux de THC consommée, mais aussi de la personnalité de l’individu qui en consomme, de son état d’esprit. À la fois un psychostimulant et un psychodépresseur, les effets se rapprochent de ceux des hallucinogènes. Fumé, les effets se font sentir en quelques minutes et durent de 2 à 4 heures. Chez un sujet à personnalité structurée, les effets d'un usage à faible dose restent circonscrits et les risques sont peu marqués tant sur le plan physique que psychique.

L’effet principal du THC est de modifier l’humeur, les sensations et le comportement. Les personnes peuvent se sentir plus relax, joyeuses, insouciantes; mais l’euphorie peut facilement se transformer en déprime et autres difficultés psychiques.

À court terme, la consommation peut produire : rougeur de l'œil, rire spontané, somnolence, augmentation de l'appétit, paranoïa, anxiété ou panique légères, coordination, habiletés motrices et temps de réaction moindres, perte de mémoire à court terme, augmentation du rythme cardiaque et baisse de la tension artérielle (pouvant provoquer un évanouissement), un assèchement des muqueuses buccales et de la gorge,
irritation des voies respiratoires.

Etape