Le gouvernement espagnol vient d’adopter une nouvelle mesure qui ne permet plus à un producteur d'électricité de commercialiser son énergie directement.

C’est une autre difficulté pour Sonelgaz qui projette de vendre de l’électricité en terre ibérique.

La compagnie algérienne est dans l’obligation de changer de statut en devenant un agent commercial pour pouvoir vendre de l’électricité qu’elle produit ou celle fournie par d’autres producteurs.

Cette situation a été dénoncée, mercredi 16 décembre, par Chakib Khelil, ministre de l’Energie et des Mines.

« Chaque fois qu’il y a possibilité pour nos entreprises de rentrer dans la concurrence ou bien d’essayer de pénétrer le marché en Europe, il y a des difficultés. Les pays européens essayent de maintenir la position dominante et défendre leur économie »,

a-t-il déclaré à la Chaîne III de la radio nationale.

Selon M. Khelil, tous les pays producteurs de pétrole et de gaz ont le même problème.

« Ils font face à la politique de diversification des pays européens. Toute la politique de conservation de l’énergie et celle des énergies renouvelables sont orientées vers une moindre dépendance sur le pétrole et le gaz », a-t-il expliqué.

Dans ce contexte, les experts appellent à se préparer à cette perspective fort contraignante pour les économies des pays exportateurs des énergies fossiles. « Le paradigme énergétique va changer vers 2050.

Les énergies fossiles vont baisser.

L’Algérie doit se prépare en utilisant aujourd’hui ses ressources et son expertise pour s’imposer parmi ceux qui sont en train de modeler le paysage énergétique de demain.

Il faut avoir des acteurs puissants. Je milite pour une fusion Sonelgaz-Sonatrach », a déjà prévenu Mourad Preure, spécialiste en stratégie énergétique, dans une précédente intervention.

Il a cité l’exemple du géant russe Gazprom qui réclame des positions dans la génération électrique.

« Il est important de dire : je suis un acteur. Il faut être de l’autre côté, vendre des molécules et des kilowatter au client final.

L’intégration croisée passe par l’entrée dans des filiales qui assurent ce type de vente », a-t-il suggéré.
TSA