La compagnie algérienne des télécommunications (CAT), filiale d'Orascom et d'Egypte Télécom, n'existe plus.

Le gouvernement a définitivement retiré la licence à cet opérateur de téléphonie fixe qui exploitait la marque commerciale Lacom, selon un décret exécutif signé par le premier ministre Ahmed Ouyahia et publié au Journal officiel N°70.

La licence d'établissement et d'exploitation d'un réseau public de télécommunications et de fourniture de services téléphoniques fixes internationaux, interurbains et de boucle locale au public, octroyée à la CAT en 2008 est "définitivement retirée", précise le texte.

La CAT avait décroché en 2005 la deuxième licence de téléphonie fixe pour 65 millions millions de dollars, mais elle n'a pas pu s'imposer sur le marché algérien. Elle a tenté sans succès de mettre en place un réseau de téléphonie sans fil (WLL).
TSA