Ne sois pas triste: car la sentence est irrévocable, ce qui était destiné est arrivé, les stylos se sont vidés, les carnets se sont fermés et toute chose s'est stabilisée, ta tristesse ne peut rien rajouter à la réalité, ni retarder, ni ajouter, ni enlever.

Ne sois pas triste: parce que par tes peines, tu veux arrêter le temps, emprisonner le soleil, retourner les aiguilles de la montre, marcher en arrière et rendre le fleuve à son amont.

Ne sois pas triste: en effet, le chagrin est comme un cyclone qui infecte l'athmosphère, trouble l'eau, transforme le ciel et brise les fleurs mûres dans les jardins.

Ne sois pas triste: parce que l'être attristé est tel un fleuve passif, son origine est la mer ainsi que sa destination -ressemblant à celle qui a défait sa quenouille après l'avoir fortement filée, et à celui qui souffle dans un sac troué et à celui qui écrit sur l'eau.

Ne sois pas triste: puisque ton existence véritable est ton bonheur, ta sérénité. Ne dépense donc pas tes jours dans la tristesse, ne gaspille pas tes nuits dans les souçis, ne distribue pas tes heures entre les malheurs, n'éxagère pas dans la perte de ta vie. En effet, ALLAH n'aime pas ceux qui sont prodigues.