Le président Abdelaziz Bouteflika a effectué, fin décembre, un court séjour privé à Paris. Selon nos informations, le chef de l’Etat a subi un contrôle médical de routine dans un hôpital parisien. Le déplacement présidentiel, le premier depuis de nombreux mois dans la capitale française, s’est effectué dans la discrétion la plus totale. A Paris, M. Bouteflika n’a rencontré aucun officiel français.

Les relations entre Alger et Paris traversent toujours une période de froid, accentuée par la relance l’été dernier de l’affaire des moines de Tibéhirine par la justice française. Les deux pays se parlent peu et aucun échange de visites importantes ne devrait intervenir avant juin prochain, selon les prévisions d’une source diplomatique algérienne.


TSA