Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: Spécial Yemen : Le dossier

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Exclamation Spécial Yemen : Le dossier

    L'analyse d'Eva R-sistons



    Spécial Yemen


    Voici ce que j'écrivais, il y a 2-3 jours:

    L'imposture des Médias :
    Une guerre se prépare contre le Yemen,
    et vous n'en verrez pas les images,
    contrairement à la guerre en Irak.
    Afghanistan, Pakistan, Yemen...
    partout des bombardements,
    des envois de drones, des attentats ciblés,
    des victimes civiles, des millions de réfugiés,
    de futures malformations...
    Silence Médias : Honteux !

    Sur le même post, j'ajoutais cet extrait :

    http://r-sistons.over-blog.com/artic...-42220565.html

    Le 17 décembre dernier, l'aviation des États-Unis a effectué des bombardements à l'aide de missiles sur le territoire du Yémen pour soutenir la guerre entreprise par le dictateur local, homme de paille des USA, contre une partie de ses opposants. Cette intervention aérienne étant épaulée au sol par les trop célèbres « instructeurs » de l'armée américaine.

    C'est donc très récemment que les citoyens des États-Unis ont appris que le gouvernement Obama était engagé dans une nouvelle guerre au Yémen, sans que leur président, le tout nouveau prix Nobel de la paix, ait éprouvé le besoin de les en informer au préalable. (..)

    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=9679


    J'avais décidé d'écrire un article sur le Yemen.
    Pour commencer, j'ai regardé ce qu'il y avait sur wikipedia (Yemen, guerre civile).
    Voici, entre autres:


    Au début du XXIe siècle, le gouvernement doit faire face à des mouvements rebelles islamistes, en particulier des Jeunes Croyants. En 2004, les affrontements près de la frontière avec l'Arabie saoudite ont fait environ 400 morts. Depuis 2004, le Yémen est aussi confronté à une rébellion armée de la minorité chiite zaïdite dans la province de Sa'dah (nord-ouest), qui ne reconnait pas le régime du président Ali Abdullah Saleh, au pouvoir depuis 1990.

    Au début du mois d'avril 2005, les forces du gouvernement ont attaqué la position des rebelles islamistes dans les montagnes du nord-ouest du pays ; trois semaines de combats dans la province de Sa'dah ont provoqué la mort d'environ 200 personnes. En 2009, la guerre civile continue toujours et l'ONU compte 150 000 déplacés [1] . Depuis le 4 novembre 2009, l'Arabie saoudite intervient militairement contre la rébellion [2].


    Malgré un ancrage officiel dans le camp occidental et une coopération pour le contrôle de ses côtes, le pays reste un foyer d'instabilité.



    Ils sont issus du courant religieux chiite zaydite[5].

    Présents sur les hauts plateaux yéménites et notamment la province de Saada, ils présentent de nombreuses différences au niveau du dogme par rapport aux Chiites duodécimains iraniens[5]. De plus, ils partagent de nombreuses interpétations religieuses avec la majorité sunniste chaféite[5].


    Au cours de la guerre civile des années 1960, la province a largement soutenu les royalistes[5]. Après la défaite de ceux-ci, elle a donc très peu profité des différentes politiques de développement économique[5]. La région a ensuite vu l'irruption de nouveaux courants religieux sunnistes très rigoristes comme le salafisme et le wahhabisme[5]. Cela va entraîner un regain du zaydisme à partir des années 1980 dans son berceau traditionnel de la province de Saada[5].


    Ainsi, les Zaydites se retrouvent à rebours du reste de la population qui voit ses rites unifiés sous l'impulsion du gouvernement central[5]. Malgré l'implication des Zaydites au niveau du pouvoir central yéménite, le président Ali Abdallah Saleh étant lui-même de cette confession, ils sont progressivement stigmatisés, notamment par les Salafistes[5].

    Pour faire face à ce qui est ressenti contre un ensemble de discriminations, les Houthistes demandent donc une autonomie accrue[6]. Ils représentent, en 2007, un 30 % environ des 22,2 millions de Yéménites qui sont en majorité sunnites.
    Ce pays est confronté régulièrement à des vagues de violence politique depuis l'indépendance de la

    Tout d'abord, le commerce des armes et du carburant est devenu particulièrement lucratif dans une région connectée à la Corne de l'Afrique[5]. Les armes destinées à l'armée sont ainsi régulièrement détournées par les officiers et illégalement exportées[5]. Une partie termine même entre les mains de la rébellion[5].
    Politiquement, le conflit attise aussi les luttes de succession entre le fils du président et différents militaires de premier plan[5]. Différents clans cherchent donc à s'emparer des ressources économiques du nord du pays ou à montrer leur force[5].


    Enfin, le conflit se superpose aux conflits tribaux du nord du pays depuis que le gouvernement a cherché à recruter des alliés parmi les tribus locales[5]. Ces solidarités tribales contribue à entretenir le conflit via des cycles de violences et de vengeances[5]. Ainsi, les deux principales confédérations tribales ont plus ou moins choisi un camp et soutiennent soit le gouvernement (plutôt le cas des Hached) soit les rebelles (plutôt le cas des Bakil)[5]. Ces luttes tribales tendent à se développer dans tout le nord du pays[5].

    Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont fermé ce dimanche leurs ambassades au Yemen, en raison de menaces de la branche locale d'Al Qaïda. Barack Obama a mis en cause l'organisation dans la tentative d'attentat à bord d'un vol Amsterdam-Detroit, et présente désormais la lutte contre Al Qaïda au Yemen comme une de ses priorités. Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont décidé de renforcer leur coopération avec le pays, notamment en finançant une unité anti-terroriste.



    Et voilà. Maintenant que leurs ressortissants officiels sont partis, les assassins US et British vont pouvoir attaquer un pauvre Yemen sans défense. Horrible.

    C'est l'Irak qui recommence : vive le Prix Nobel de la Paix !

    http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=9706


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Y%C3%A9men
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Insurrection_au_Sa%27dah

    Depuis, j'ai repéré ces articles : République démocratique populaire du Yémen et de la République arabe du Yémen dans les années 1960, ces États étant unifiés depuis le 22 mai 1990 dans l'actuel Yémen mais des mouvements séparatistes sont toujours présents tandis l'organisation terroriste Al-Qaïda est active dans l'est du pays visant entre autres les touristes étrangers[10].
    L'Iran voit dans ce conflit une « attaque des Arabes contre les chiites »[12] et son chef d'état-major parle de terrorisme d'État[13].
    Le gouvernement central de Sanaa et l'Arabie saoudite tient à présenter la rébellion comme un groupe soutenu par l'Iran, un peu au même titre que le Hezbollah libanais[5],[6]. Il les accuse aussi de vouloir restaurer l'immamat zaydite disparu en 1962[5],[6]. Cela a pour but de chercher à obtenir le soutien de l'Arabie saoudite[5],[11] via un trafic d'arme par l'Érythrée soutenu par l'Iran.

    De nombreux intérêts économiques ou politiques se superposent désormais au conflit. Département d'État des États-Unis, le gouvernement du Yémen, dans un effort pour freiner l'extrémisme et accroître la tolérance, surveille les prêches incendiaires des mosquées et les déclarations menaçantes politiques et utilise la police et les agences de renseignement pour surveiller les activités des organisations islamiques liée à des organisations internationales[9]. sunnites qui ont gagné en influence en raison des liens entretenus par le président Ali Abdullah Saleh avec l'Arabie saoudite[8] tandis que le gouvernement déclare que ceux veulent établir un État religieux chiite. Samy Dorlian, enseignant à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, l'origine du soulèvement remonte au 17 janvier 2002 lorsque dans la province de Sa'dah, Hussein al-Houthi, député de 1993 à 1997 du Hizb el-Haq, la principale expression organisationnelle du renouveau zaïdite, donne une conférence dans laquelle il incite ses compatriotes à combattre l'hégémonie américaine sur le monde arabe et musulman.

    Les autorités yéménites, engagées depuis le 11 septembre 2001 dans le partenariat de lutte anti-terroriste avec les États-Unis, ont récusé cette démarche et en conséquence, procédé à des centaines d'arrestations[7].Les Houthistes se plaignent d’avoir été marginalisés par le gouvernement sur le plan politique, économique et religieux, et demandent le rétablissement du statut d’autonomie dont ils bénéficiaient avant 1962.sur

    http://www.dazibaoueb.fr/

    L'insurrection au Sa'dah est une guerre civile au Yémen se déroulant dans cette zone montagneuse et pauvre au nord-ouest du pays, le gouvernorat de Sa'dah. Aussi appelée rébellion houthiste, du nom de ses dirigeants, Hussein al-Houthi et ses frères, elle a débuté en juin 2004 lorsque des rebelles zaïdistes ont lancé une insurrection contre le gouvernement yéménite

    Source : http://canempechepasnicolas.over-blog.com

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de 13NRV
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Localisation
    kafiristan
    Messages
    1 602

    Par défaut

    merci.......très intéressant..........affaire à suivre car de gros enjeux économique et géopolitique-géostratégique

    les usa ont besoin de ressources, le yemen est une proie facile.......on alimente la psychose al quaida et on se met l'opinion publique dans la poche
    le yemen est stratégiquement bien placé.......un autre pays du golf dans la main des usa renforce leur position.......bientôt plus aucun peuple ne pourra réellement se dresser devant les us (même si aucun d'entre eux n'en a l'envie).....des bases supplémentaire pour la prochaine cible: l'iran
    ...Un Homme Averti En Vaut Deux...Un Homme Instruit En Vaut Trois...

    Si l'Amour Rend Aveugle.......Alors l'Amitié Ça Crève Les Yeux

  3. #3
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Messages
    624

    Par défaut

    Cela arrangerait bien que les USA entre au Yemen les pseudo musulmans des saoud qui ont peur pour leur pouvoir, ils ont peur des "intégriste" du Yemen. Les américains sont déjà sur la Terre Sainte grâce à ces hypocrites de saoudiens.

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de 13NRV
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Localisation
    kafiristan
    Messages
    1 602

    Par défaut

    Citation Envoyé par khadija Voir le message
    Cela arrangerait bien que les USA entre au Yemen les pseudo musulmans des saoud qui ont peur pour leur pouvoir, ils ont peur des "intégriste" du Yemen. Les américains sont déjà sur la Terre Sainte grâce à ces hypocrites de saoudiens.
    c'est clair que l'"arabie yahoudite à peur
    ...Un Homme Averti En Vaut Deux...Un Homme Instruit En Vaut Trois...

    Si l'Amour Rend Aveugle.......Alors l'Amitié Ça Crève Les Yeux

  5. #5
    Nouveau Membre
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    20

    Par défaut

    Obama déclare après le pseudo attentat raté de l'avion Amsterdam -Detroit dont le scénario a été élaboré dans les bureaux de la CIA "nous frapperons AL QAIDA ou qu'elle soit"...ça rappelle un certain Georges W Bush après le 11 septembre 2001..les cibles sont deja désignées;Nasser al-Wahaishy, Qassem al-Rahimi les chefs de AL QAIDA au Yémen


    ça rappelle un certain Oussama Ben Laden et un pays ;Afganistan

Discussions similaires

  1. Le Yemen futur Irak ou Afghanistan ?
    Par khadija dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/01/2010, 22h00
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 29/11/2009, 02h23
  3. Aigle Azur: Offre spécial Ramadan
    Par kredence dans le forum Economie
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/06/2009, 04h48
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 09/06/2009, 20h12
  5. Un autre dossier «explosif» entre Alger et Paris
    Par kredence dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/02/2009, 23h50

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •