Air Algrie: Le billet d'avion rgl par Internet partir de fvrier

La compagnie arienne nationale Air Algrie veut se moderniser au plus vite et se mettre au diapason des pavillons internationaux, notamment en mettant en place le systme de paiement de billets d'avion par Internet. Dornavant, et partir de ce mois de fvrier 2010, il ne sera plus ncessaire de se dplacer pour acheter un billet d'avion : il suffit d'entrer sur la Toile, de rserver sa place sur un vol d'Air Algrie et de payer son billet par carte bancaire.

Selon le directeur gnral de la Socit algrienne d'intermdiation et de transactions bancaires (SATIM), M. El-Hadj Alouane, qui intervenait sur les ondes de la radio nationale, le projet d'Air Algrie serait en voie de finalisation, et subit actuellement des tests de faisabilit et de performance. Selon la mme source, les dtenteurs de la carte interbancaire CIB pourront ainsi rserver et effectuer le paiement par Internet (paiement lectronique) sur le site Web d'Air Algrie. Un code confidentiel leur sera attribu pour valider la transaction.

M. Alouane a ajout que ce mode de paiement sera, dans les prochains mois, largi l'entreprise Algrie Tlcom pour le rglement des redevances des abonns la liaison internet ADSL, avant son extension d'autres entreprises avec lesquelles sa socit est en ngociation.

S'agissant des transactions financires internationales, le DG de la SATIM a en outre dclar que sa socit a sign une convention avec le Banque de dveloppement local (BDL) pour l'utilisation de la carte Visa compter du mois de juillet prochain, ajoutant que la Banque extrieure d'Algrie (BEA) a adhr ce projet.

Pour les habitus des vols d'Air Algrie, cette nouvelle manire de rserver son billet d'avion est la bienvenue, d'autant qu'elle leur permet de ne pas se dplacer dans les agences. Pour autant, est-ce que la compagnie va rduire les paiements par cash et les chanes devant ses agences ? Peu sr, car l'accs Internet est trs peu usit par les Algriens, et particulirement la catgorie qui voyage le plus, c'est--dire les immigrs et les retraits. En outre, tous les Algriens n'ont pas de CIB, et beaucoup de ceux qui voyagent plusieurs fois par an n'ont souvent pas de compte bancaire, sinon pour rgler les affaires courantes. Ainsi, beaucoup d'Algriens n'ont pas encore accs l'Internet et ne tiennent pas, pour le moment, payer leurs billets d'avion autrement que par le cash. Le e-paiement en Algrie n'est pas pour demain, selon des banquiers.

Pour beaucoup de spcialistes des NTIC et de l'e-banking, la rforme du secteur bancaire restera invisible pour le commun des usagers en l'absence de services e-banking et de e-commerce qui restent au stade des objectifs, alors que la tlcompensation n'est pas systmatique dans le rseau interbancaire algrien.

Les paradoxes, pour s'en convaincre, sont nombreux, notamment celui d'un virement d'une banque vers un compte CCP qui met au moins 15 jours pour tre crdit. Ds lors, parler de e-banking et de tlcompensation en Algrie relve de la gageure. Mme s'il est concern de prs, le ministre de la Poste et des NTIC avance petits pas. Selon des chiffres fournis au mois de dcembre dernier par la Satim, il y a, depuis le lancement de la carte interbancaire, prs de 500.000 cartes, 1.200 distributeurs automatiques de billets (DAB) et guichets automatiques bancaires (GAB) et prs de 3.000 terminaux de paiement lectronique (TPE) installs principalement auprs des htels, pharmacies, restaurants et commerces. Mais, jusqu' prsent, les oprations se focalisent dans les retraits et non les paiements par carte bancaire, les oprations tant au nombre de trois millions de transactions.

Les principales contraintes dans le dveloppement de la montique en Algrie sont la faiblesse de la bancarisation (la circulation du cash tant prpondrante) et le refus des commerants dclarer leur chiffre d'affaires, ainsi que la mconnaissance de l'utilisation de la carte, selon la Satim. Pour autant, l'utilisation de la carte interbancaire (CIB) n'est pas une garantie pour la compagnie arienne nationale de voir immdiatement ses clients opter pour la nouvelle procdure de rservation et de paiement des billets d'avion.

Quotidien Oran