« Si l'abeille disparaissait du globe, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre. » L’auteur de cette prédiction apocalyptique ? Albert Einstein ! Et depuis quelques mois, une incroyable épidémie se propage de ruche en ruche. Les abeilles s’éteignent par milliards, notamment aux Etats-Unis où se sont volatilisées entre 60 % et 90 % des butineuses.

Les scientifiques sont alarmés car 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, ni pollinisation, et pratiquement ni fruits, ni légumes. Des Etats-Unis, au sud de la France, de l’Australie à la Chine, des scientifiques mènent l’enquête et tentent d’enrayer cette disparition qui nous concerne au plus haut point.


NationalGéographic