L'Association des Frères musulmans est née à Ismaïlia, en Égypte, en 1928.

Son fondateur, Hasan al-Bannā’, n'est pas un ouléma, mais un simple instituteur très affecté par la domination anglaise sur son pays et les influences, jugées corruptrices, de l'Occident matérialiste.

Sa prise de conscience de la nécessité d'une renaissance islamique en Égypte s'inscrit dans la postérité intellectuelle des réformistes musulmans, pour qui le principal remède au déclin des sociétés arabes réside dans le retour au modèle des pieux ancêtres.

Mais la pensée de Bannā’ introduit une rupture dans la tradition sunnite en faisant du pouvoir politique l'un des piliers de l'islam. Cette politisation nouvelle de l'islam a nourri depuis lors l'ensemble de la mouvance islamiste.

Les Frères musulmans entendent instaurer le règne de la Loi de Dieu (shari‘ā).

Leur mot d'ordre fondamental : « Le Coran est notre Constitution », implique le recours aux rares notions politiques contenues dans le Livre.

Ainsi le pouvoir exécutif sera-t-il confié à un calife émanant de la communauté (umma) qui devra prendre conseil (shura) auprès d'un certain nombre de ‘ulamaet de notab […]

Source : http://www.universalis.fr/encycloped...res-musulmans/