Le Front populaire pour la libération de la Palestine a dénoncé l’Autorité palestinienne et ses forces de sécurité pour le kidnapping de son Secrétaire général, le camarade Ahmad Sa’adat, le 15 Janvier 2002, pour le huitième anniversaire de ce complot visant à arrêter le camarade Sa’adat à la demande de l’Occupation. Le 13 Janvier 2010, le FPLP a demandé à tous tirer les leçons et des expériences de compter sur les promesses américaines et israéliennes et à mis en garde contre la manipulation du front intérieur palestinien avec des plans de coopération de sécurité qui ne servent que l’Occupation et ses objectifs de liquidation d’une direction nationale éprouvée et fiable.

L’enlèvement de Camarade Sa’adat par les forces de sécurité de l’Autorité Palestinienne après l’avoir attiré à une réunion sous de faux prétextes à Ramallah suivaient les demandes de l’Occupation pour emprisonner le leader après la liquidation par le FPLP du symbole de l’extrémisme, du racisme sioniste, le ministre du tourisme Rehavam Ze ‘ Evi, en réponse à l’assassinat du secrétaire général du FPLP, Abu Ali Mustafa.

Le FPLP a déclaré à l’époque et le réaffirme aujourd’hui que les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne en arrêtant le Secrétaire général d’un parti politique palestinien et d’une faction minoritaire de la résistance, un chef de file du mouvement national palestinien et de l’OLP, a créé un précédent inacceptable et dangereux. Le Front a souligné que cette action était un départ de toutes les normes du traitement des litiges internes et qu’elle a franchi toutes les lignes rouges dans l’arène palestinienne interne, en répondant aux demandes et aux exigences de l’Occupation.

Dans sa déclaration le Front à dit que cette obéissance aux forces ennemies accompagnée par le mépris de l’unité nationale et du partenariat, de la démocratie, du droit et de la justice, a seulement mené à des diktats plus élevés de l’Occupation, miné les principes de partenariat national et affaiblit l’unité nationale. Il a déclaré que ces actions servent l’intérêt de l’occupation et sapent la culture de la résistance, aident l’Occupation dans son objectif de liquider la résistance, ses cadres et ses dirigeants, et aident ses plans pour voler la terre palestinienne, expulser le peuple palestinien, et de saper les droits des Palestiniens.

Le Front a exigé que l’Autorité palestinienne admette sa responsabilité – en plus de la responsabilité des États-Unis et de la Grande-Bretagne à différents niveaux – comme faisant partie de « l’affaire de Jéricho» qui a emprisonné le Camarade Sa’adat et ses camarades dans la prison de Jericho sous contrôle américain et britannique, et qui a conduit plus tard au siège de la prison par l’armée de d’Occupation et l’enlèvement de Sa’adat et de ses camarades pour les prisons sionistes.

Le FPLP a déclaré que l’Autorité est responsable de cet emprisonnement, ainsi que la complicité directe des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne dans l’attaque de l’Occupation contre la prison, ce qui les place sur le même niveau de responsabilité encourue par l’Occupation pour l’emprisonnement du e camarade Sa’adat. Il a appelé à la liberté pour le camarade Sa’adat et pour tous les prisonniers dans les geôles de l’Occupation, en saluant leur ténacité.

Source : FPLP