Petit conseil aux hommes: les femmes ne seront jamais en extase devant votre statut de champion au Pro Evolution Soccer, ni devant la guitare en plastique de Guitar Hero, ni rien qui concerne un jeu vidéo.

Mesdames, si vous pensiez que les nerds informaticiens étaient les mecs les moins sexy de la planète, veillez à ne pas croiser la route du mec accro aux jeux vidéo! Sous ses airs de mec mignon, sympa, drôle et intelligent se cache un maniaque de la manette. Si certains les fabriquent, d'autres y jouent et d'autres encore vivent, mangent, dorment devant leur télé et toujours en compagnie de leur PS (ou autre instrument du genre).

Ils sont capables de tatouer leur héro préféré sur leur bras, dépenser tout leur argent pour une Xbox, renoncer à une soirée en amoureux pour battre un stupide record personnel ou refuser de partir en vacances par crainte de manque. Le pire, c'est qu'on pourrait croire que nous parlons d'adolescents, mais non! Ce sont bien des adultes majeurs et vaccinés. L'horreur, un vrai cauchemar, le mec pénible par excellence.

Une étude britannique vient d'ailleurs de confirmer qu'une femme sur cinq a déjà largué un mec parce qu'il n'arrivait pas à diminuer sa consommation de jeux vidéo. 80% des femmes estiment également que leur homme passe trop de temps à jouer la manette à la main.

Hors de la vraie vie
D'après les statistiques, c'est le jeu Call of Duty qui semble le plus poser de problèmes dans les ménages. Dans ce jeu de guerre, monsieur est un brave et courageux soldat. Hélas pour lui, ce n'est pas parce qu'il a volé une voiture dans Grand Theft Auto ou tué des orques dans World of Warcraft que monsieur est un mec grand et fort, prêt à sauver la vie de la veuve et l'orphelin. Ça prouve seulement qu'il passe trop de temps en dehors de la vraie vie.

Lorsqu'on est capable de rester jusqu'à 2 heures du mat' devant sa PS alors qu'on se lève à 6h pour aller bosser, qu'on peut passer le week-end sans voir quel temps il fait dehors, sans manger autre chose que des raviolis en boîte en 3 minutes, c'est qu'on a un sérieux problème d'addiction. Pas étonnant que les filles sensées qui croisent votre route prennent la poudre d'escampette.

La compétition peut être grisante, mais dans certaines limites: un jeu partagé entre amis est convivial, de même avec votre copine, passer une soirée par semaine reste tout à fait normal... ce sont des fréquences saines. Mais jouer quotidiennement durant des heures nous pousse à nous interroger: "Mais c'est quoi votre problème?" Parce que si c'est parce que votre copine actuelle n'est pas la femme de votre vie, il est temps de sortir pour rencontrer celle qui vous fera entrer en cure de désintoxication. (ca)
22/01/10 14h04