En Algérie, la Direction générale de la Sûreté nationale vient d’ouvrir plus de 2 000 postes de travail à travers ses différentes structures réparties sur l’ensemble du territoire national.

Ces postes de travail ouverts par différentes voies de concours concernent l’administration générale, l’informatique, les statistiques et l’analyse économique, la documentation et l’archive, les télécommunications, l’habitat et l’urbanisme, le sport, la santé et la médecine vétérinaire.

L’affectation de ces nouveaux recrutés se fera au niveau des différentes structures relevant de cette direction générale, que ce soit au niveau central ou dans les différentes structures installées dans les 48 wilayas de l'Algérie.

Cet encadrement permettra également de structurer encore plus ce corps et ce, afin de mieux servir les citoyens, d’assurer leur protection et celle de leurs biens ainsi que de mettre à la disposition de l’ensemble du personnel de ce corps tous les moyens nécessaires pour l’accomplissement de leur mission noble sur terrain.

Ces nouvelles dispositions de renforcement du personnel spécialisé prises par la DGSN permettront aussi de mettre en œuvre la politique de modernisation de ce corps engagée depuis un certain temps par le directeur général de la DGSN.

Le placard publicitaire paru dans les médias définit la nature des 2 006 postes de travail ouverts ainsi que les conditions de recrutement et précise qu’un délai de 20 jours est accordé pour le dépôt des dossiers.

Par La Tribune