ALGER, 9 fév 2010 (AFP) -

Le groupe Terramin Australia a évalué son besoin d'investissement dans le gisement zincifère de Oued-Amizour près de Bejaia (250 km à l'Est d'Alger) à 300 millions de dollars, a annoncé mardi son directeur général, Greg Cochran.

Le groupe minier australien compte sur ses fonds liquides et sur les apports en cash-flows qui seront dégagés de l'exploitation de sa mine d'Angas, en Australie du Sud, a précisé M. Cochran au cours d'une conférence de presse à Bejaia, selon l'agence algérienne APS.

"Des négociations positives sont en cours avec plusieurs banques pour faire le joint", a-t-il dit.

Le gisement zincifère d'Amizour est évalué à 68,6 millions de tonnes avec des teneurs de 4,6 % de Zinc et 1,1 de plomb, a-t-il indiqué. "Le gisement est l'un des plus importants au monde", a précisé M. Cochran.

L'entrée en production du gisement est prévue pour 2013, avec un traitement de deux millions de tonnes de minerais annuellement, dont une production de 250.000 tonnes de zinc et plomb concentrés, a-t-il ajouté.

Terramin Australia est l'actionnaire principal (65 % des parts) de la société commune algéro-australienne WMZ (Western Meditteranean Zinc), en charge du projet.

La phase d'exploration du gisement a nécessité un investissement de 30 millions de dollars