Dans l’esprit du texte ci avant, voici des pistes sures, non pour mettre des gens en prison pour la forme, mais surtout pour montrer aux opérateurs étrangers que leur jeu est découvert et que les marchés qu’ils ont pu obtenir par de malsaines et illégales combines ne verront pas le jour. C’est la plus pertinente des attitudes au stade ou en sont les choses. Résilier tous les marchés dont on soupçonne le dol ou la malversation. Puis prendre le temps d’examiner les procédures et d’adopter des solutions pour combattre qui les malversations. Il faut plus qu’un code des marchés, il faut des barrières en fer, en Algérie pour que l’ordre soit respecté et que les lois soient le fil directeur des actions, et encore, on ne sait pas si on arriverait à juguler les dérives. Voyez ce qui est arrivé dans le cadre d’un seul appel d’offre, lisez l’article ci-après. Un appel d’offre international restreint pour l’équipement de plus de 500 sections des centres de formation professionnelle BOMOP N° 1132 du 16.05.2009. Plusieurs sociétés nationales et étrangères ont soumissionné, la plupart ont assisté à Alger à l’ouverture des plis publique. A cette ouverture publique des plis la recevabilité des offres a été décidée séance tenante et les plis financiers recevables ont été ouverts également et ce conformément au code des marchés publics. Toutes les sociétés connaissaient donc leurs chances. Les résultats de la compétition étaient connus de tous. Comme les négociations sont interdites, on sait donc qui normalement devrait être adjudicataire. Pour chaque lot plus d’une dizaine de soumissionnaires fut enregistrée. Voici 2 ou 3 soumissionnaires de chaque lot en les ordonnant du moins disant au plus cher. Ceux qui étaient beaucoup trop chers ne sont pas repris dans cette énumération et ce pour alléger le texte.
Lot électricité bâtiment. 1. CMC Négoce (Tunisie) 4.469.554,00€ 2. DIDACTA (It) 5.083.362, 33€ Lot électronique automobile. 1. QUALITY / TECHNOLOGY 10.425.000€ 2. DELORENZO (It) 11.460.166, 61€ 3. ECODIME (Fr) 14.927.469, 52 € Lot froid - climatisation : 1. FINDEL Education (UK) 11.372.911, 71€ 2. QUALITY /TECHNOLOGY (It) 13.104.008, 68 € 3. ECODIME Fr 17.979.618, 11 € Lot 4 gaz et Installation sanitaire : 1. ETI Fr 4.428.649,40 € 2. Sarl FIEPE Dz 6.098.522,18 € 3. PMO Dz 6.858.549,41 € Lot 5 mécanique automobile : 1. SERIND It 13.435.889, 96€ 2. MITSUBISHI 14.082.292, 94€ 3. QUALITY / TECHNOLOGY It 15.039.356, 00€ 4. OUTILAC (Be) 15.752.832,30€ Lot 6 prêt à porter : 1. QUALITY /TECHNONOLY It 8.730.597, 02€ 2. EGT San Marino 9.196.222, 65 € 3. GEMSSI Chine 9.415.588,04 € Lot 7 soudure 1. ETI Fr 5.184.781,97€ 2. QUALITY /TECHNOLOGY It 5.226.213,69 €
Ce sont là les résultats officiels qui ont été consignés dans un document réglementaire qui fait foi. Or, comme on le découvrira par la suite, ils se sont bien fichus de ce résultat, les adjudications ont été faites non en fonction des résultats de la compétition mais en se basant certainement sur les cadeaux que les uns et les autres ont distribués aux « décideurs » de ce ministère. On parle notamment d’un certain bi national qui est actif dans le secteur ainsi que d’une Dame qui a gravi vite les échelons socio professionnels et économiques. Certains ont été tout bonnement et franchement éliminés injustement et illégalement. Les cas de FINDEL, et Quality / Technology ayant remporté haut la main la compétition de certains lots sont éloquents. Pourquoi leur a-t-on préféré ECODIME et OUTILAC tout comme on a choisi une société chinoise GEMSSI au lieu du moins disant ? La question est posée. L’avis de presse portant adjudications des projets de marchés a été publié début aout 2009, d’abord dans le journal Algérie News, un journal sans grande audience et inconnu des étrangers. Plusieurs jours après l’annonce faite en catimini sur Algérie News, on fait paraître l’avis d’adjudications provisoires sur le BOMOP comme la loi les y oblige. Ce fait anodin est révélateur de l’existence d’une tactique sournoise avec des conséquences inéluctables sur les recours éventuels. Les sociétés ne le savaient pas car elles attendaient l’avis sur le BOMOP et auprès de l’organisme ils ne savaient rien de ce qui se tramé. A la publication sur le BOMOP 10 jours se sont écoulés (après la première parution) puisqu’une annonce a été publiée sur Algérie News. Le délai réglementaire de recours est donc échu et par voie de conséquence les recours éventuels ne sont pas recevables à la Commission Nationale des Marchés, et ce malgré ce vice de procédure. Par ailleurs notons que pendant cette période les responsables concernés étaient officiellement en vacances. La tactique est cousue de fil blanc. L’avis officiel d’adjudication sur le BOMOP a été inséré sur le bulletin N° 1146 de la semaine du 23 au 29.08.09. Il n’a pas été possible à aucun soumissionnaire de contester les décisions conformément à la réglementation et au code des marchés publics puisque le délai est échu. Le machiavélisme de ceux qui ont orchestré ce contre temps, se sont arrogés le pouvoir de donner des résultats alors que la commission d’évaluation n’avait pas siégé (les membres étaient absents pour congé annuel). Ceux qui ont organisé ces attributions sont les bénéficiaires sans aucun doute possible du favoritisme flagrant qu’ils ont décidé et dont nous donnons les détails ci-après. Beaucoup de sociétés étrangères ont entendu des rumeurs, sciemment colportées. Elles disaient en substance que les choix ont été faits lors d’une réunion à Paris où étaient présents certains individus qui passent pour être les chefs d’orchestre et les récipiendaires des avantages que leur octroient leurs favoris. Cependant il s’est trouvé des sociétés et des professionnels dans ce business qui ont démenti la rumeur, ils ont misé sur la bonne foi des Algériens, sachant par ailleurs que les commissions éventuellement distribuées à des fonctionnaires étrangers sont passibles de peine pénale de 10 ans dans le chef du responsable de la société. Nonobstant les résultats financiers, il y a lieu de relever que certaines entreprises qui ont été choisies ne réunissent pas les conditions légales et réglementaires pour prétendre à des marchés dans le domaine pédagogique. OUTILAC n’est un grossiste d’outillage, et qui postérieurement à la date d’ouverture des plis a modifié ses statuts. Tout comme CMC négoce, qui n’a aucune référence ni expérience dans le domaine elle est représentante de commerce et vendeuse de machines à coudre et accessoires. Les gains sont probablement trop importants pour oublier le devoir de vérification et l’obligation d’assurer une transparence en traitant les soumissionnaires de la même façon et en appliquant les critères préalablement arrêtés ? Quand bien même compte tenu de leur pouvoir administratif sur les hommes et sur les deniers de l’Etat, certains s’imaginent outrepasser toutes les règles, il y a des Algériens qui condamnent ces procédés mafieux et qui considèrent que ce sont purement des injures, et ils refusent d’intégrer dans leurs méthodes de travail ces errements. Ils disent qu’ils nous déshonorent et font de nous des bandits de grands chemins, nous qui prétendons construire un pays de droit et qui respectons les règles. C’est quoi un pouvoir aussi outrancier ? Ne s’apparente il pas à un gang qui se permet tout et qui impose ses désirs fussent ils déshonorants et illégaux. De plus, tapis dans leurs bureaux au niveau central de ministères, où voyageant entre plusieurs capitales pour d’obscures missions étatiques ils continuent d’agir comme si de rien n’était. S’imaginent-ils pouvoir se dérober en accusant éventuellement des sous fifres ? Ils ne peuvent procéder indéfiniment ainsi car les choses sont trop voyantes et les gens sont devenus tout à fait perspicaces et récalcitrants aux injustices. Que diront les membres des commissions de contrôles internes, ainsi que la Commission Nationale des marchés ? Vont ils entériner sans brancher ces passe droits qui couteront plus de 12 millions d’€ de dépenses supplémentaires et une « sale » image de notre pays ? Voici donc les décisions qui ont été prises au grand désarroi des défenseurs de la légalité et des intérêts du pays. Lot Electricité bâtiment : Adjugé à CMC négoce Tunisie : 4.563.338,81 € La société n’a aucune compétence ni expérience dans le métier concerné comme nous le disions ci-dessus. Par quel jeu de passe passe le Responsable de cette société Tunisienne un certain Bouguerra est devenu un fournisseur incontournable de l’Algérie, lui qui n’arrive pas à placer un « clou » dans le secteur de la Formation en Tunisie ? Le Ministre est né à Tunis, mais peut-on s’autoriser des supputations allant jusque là. On a besoin de connaitre la vérité. Lot Electronique automobile : Attribué à ECODIME pour 14.517.702,63 € Ecodime n’est pas moins disant contrairement à ce qui est indiqué dans l’avis du Bomop. Le moins disant est Quality /Technology (Italie) pour 10.425.000,00 € suivi de Delorenzo pour 11.460.166,61 € puis Edunter (ES) pour un montant de 14.517.702,63 € - La décision de donner le marché a ECODIME fait perdre à l’Algérie : 4. 082.702,63 €. Qu’est qui justifie ce passe droit et cette décision ? (Combien donc a encaissé le décideur de ce passe droit comparé ce que l’Algérie perd par la faute de son action illégale. Si on veut le savoir il suffit de « serrer tout simplement en convoquant et en interrogeant le responsable de cette société Française. Laquelle s’est d’ailleurs distinguée dans d’autres dossiers avec des prix farfelus qui ont été grossis sans retenue. Lot froid et climatisation : Adjugé à ECODIME(Fr) 17.979.618,11€ (encore elle) Classé 4eme donc il n’est pas moins disant ni le mieux disant. Le lot devait revenir à FINDEL UK moins disant, pour 11.372.911,71 € - ou alors le deuxième moins disant à savoir Quality / Technology (It) pour 13.104.008,68 € Par le fait d’avoir écarté FINDEL, l’Algérie perd 6.606.707,30 €, et pour avoir écarté le deuxième moins disant l’Algérie perd 3.875.609,43 € -
Lot 5 mécanique véhicule léger : Adjugé à Outilac (Be) pour 14.106.902,00 €. Outilac n’est pas moins disant. Le lot aurait du être attribué à SERIND It pour un montant de 13.835.889€. Lot 6 Prêt à porter : Adjugé à Gemsy chine 9.423.160,43 € Le moins disant est Q / T pour un montant de 8.730.597 € Lot 7 Soudure : Adjugé à ETI Fr pour 5.190.469,34 €. Alors que PMO pour un montant de 5.597.696 € aurait du être l’adjudicataire compte - tenu de la préférence de 15% accordée aux sociétés locales. (Soit 4.758.041€).
Voila comment - pour des intérêts de quelques individus, les deniers de l’Algérie sont bradés et sa notoriété au plan international salie. Tapis derrière des personnalités dont ils sont proches -des actes aussi injustes sont commis dans l’indifférence générale. Voila ce que c’est que gérer en Algérie. On ne gère pas, on facilite le vol. Voila aussi pourquoi les pays comme l’Angleterre qui ne connait pas les magouilles algériennes et ne veut pas entendre parler n’admet pas que de tels actes illégaux puissent se dérouler à ciel ouvert. Voilà pourquoi il ne s’imagine pas possible dans de pareils circonstances, que la loi est la même pour tous. Ils réfléchissent et hésitent dans beaucoup de situations (le cas de Khalifa en est un). Ce n’est pas le fait de miroiter des marchés mirobolants d’armes qui pourraient les orienter dans un sens contraire à leur sens moral et leur éthique.