France Info raconte ce matin qu'une adolescente de 14 ans a t interpelle chez elle l'aurore, en pyjama, puis place en garde vue, dans la mme tenue, par des policiers parisiens. Faits reprochs : une bagarre de cour de rcration. l'avocat de la jeune fille dnonce "le manque total de discernement" des forces de l'ordre. La prfecture de police a ouvert une enqute administrative. A premire vue la procdure semble avoir t respecte.

Le journal Libration rservait deux pages hier au problme des gardes vue franaises. On pouvait y lire les tmoignages poignants de personnes humilies avant toute forme de procs. Nouvel exemple rvl ce matin par France Info.

Une simple bagarre
La semaine dernire une adolescente de 14 ans a t sortie du lit par les forces de l'ordre, emmene au poste en pyjama, menotte et place en garde vue pendant 9 heures. Son tort : avoir t l'une des trois protagonistes d'une rixe entre adolescentes observe quelques jours avant dans la cour de rcration d'une cole parisienne. Elle, assure qu'elle voulait simplement sparer ses deux camarades. Mais plus que la vrit des faits, c'est la procdure applique pour une simple bagarre qui pose question.

Garde vue "disproportionne"
Son avocat dnonce "le manque total de discernement" des policiers sur France Info. La mre de la jeune fille parle de garde vue "disproportionne". En fin de matine, la prfecture de police de Paris a annonc l'ouverture d'une enqute administrative qui sera mene par l'Inspection gnrale des services (IGS). Mais pour dmontrer quoi ? L'avocat de la jeune fille reconnat lui-mme sur les ondes de la radio nationale que les diffrentes tapes de la procdure (parents prvenus, examen mdical, interrogatoire film...) ont t respectes

http://letelegramme.com/ig/generales...010-776684.php