(Histoire) 1er septembre 2008

Depuis
Beyrouth (Liban)

Alors que plusieurs dizaines de milliers de Libanais sont venus clbrer Nabatiyeh le 30me anniversaire de la disparition de limam Moussa Sadr, la justice libanaise a mis un mandat darrt international contre le prsident Mouammar Khadafi et plusieurs anciens membres de la junte libyenne pour complicit denlvement et assassinat. Ce mandat a t transmis tous les tats membres dInterpol.

Le juge Sami El-Hajj a mis un mandat darrt national contre le prsident Khadafi et six de ses compagnons darmes, le 24 avril 2008. Les prvenus ne stant pas prsents et nayant pas rpondu au magistrat, celui-ci a mis un mandat darrt international, le 27 aot 2008. Le procureur gnral du Liban, Sad Mirza a requis la peine de mort par contumace.

Thologien chiite de libration, limam Moussa Sadr cra le mouvement des dshrits en 1974, puis le parti Amal (tout la fois mot signifiant Espoir et acronyme de Bataillon de la rsistance) qui donna ultrieurement naissance au Hezbollah.

Personnalit charismatique, il restaura la dignit des chiites libanais, longtemps exclus de la vie politique et conomique. Il refusa de faire usage des armes de la Rsistance dans la guerre civile. Toujours vnr, son portrait gant orne les quartiers chiites du pays.

Invit en Libye, aprs linvasion isralienne du Sud du Liban en 1978, Moussa Sadr y disparait avec son adjoint cheikh Mohamed Yakoub et le journaliste Abbas Bader El Dine. Les autorits libyennes affirment quil avait quitt le pays pour lItalie, ce que Rome dment.

Plusieurs interprtations du crime ont t mises. Pour les uns, son assassinat aurait t commandit par Isral et perptr par des Palestiniens ; pour les autres, il aurait t commandit par les tats-Unis avant que ceux-ci ne rapatrient limam Khomeiny en Iran de manire ce que le renversement du Shah ne donne pas lieu une rvolution chiite gnralise au Proche-Orient.

Source : http://www.voltairenet.org/article157943.html